Arabie saoudite : discours du Président de la République devant le sommet extraordinaire arabo-islamique

MADAR/Nouakchott/Le 12-11-2023

Le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a exprimé, dans un mot prononcé, samedi devant le sommet arabo-islamique extraordinaire à Ryad, ses sincères remerciements au serviteur des Lieux Saints et à Son Prince héritier pour l’initiative de la tenue de ce sommet.

Il a affirmé que ce qu’endure le peuple palestinien dans la bande de Gaza ne peut être considéré que commue une épuration systématique et un massacre collectif, estimant que ce qui est plus amer que cela est de constater le refus de la communauté internationale d’intervenir avec la force nécessaire, ce qui, a-t-il dit, fera disparaitre sa crédibilité et la confiance en ses slogans et en ses principes.

Il a précisé qu’il est du devoir de tous de redoubler d’efforts pour alléger les peines de nos frères palestiniens et d’exercer la pression sur la communauté internationale pour qu’elle impose à Israël un cessez- le- feu et à mettre fin au blocus sur la bande de Gaza.

Voici le texte intégral d’une traduction de ce discours:

” Son Altesse Royale l’Emir Mohamed Ben Selmane Ben Abdel Aziz Al Saoud, Prince héritier du Royaume d’Arabie Saoudite, Président du Conseil des ministres,

Majestés, Excellences et Altesses,

Messieurs les chefs des délégations,

Monsieur le Secrétaire général de la Ligue des Etats Arabes

Messieurs les représentants des organisations internationales et régionales,

Mesdames, Messieurs

Je voudrais tout d’abord adresser mes sincères remerciements au serviteur des Lieux saints, Sa Majesté le Roi Selmane Ibn Abdel Aziz Al Saoud, Roi d’Arabie Saoudite sœur, président du Conseil de la Ligue des Etats Arabes au niveau du sommet et président en exercice du sommet islamique et à son Prince héritier , président du Conseil des ministres, Son Altesse l’Emir Mohamed Ben Selmane pour l’initiative appréciable et l’accueil généreux d’abriter ce sommer arabo-islamique extraordinaire dans ces conditions exceptionnelles.

Son Altesse Royale,

Majestés, Excellences et Altesses,

Ce qu’endure le peuple palestinien aujourd’hui dans la bande de Gaza ne peut être considéré que comme une épuration systématique et un massacre collectif exécuté en plein jour devant les yeux du monde.

Le spectacle de l’énorme destruction, les milliers de morts, les dizaines de milliers de personnes fuyants leurs habitations et de blessés composés de femmes, d’enfants, de personnes âgées et d’innocents désarmés qui n’évitent les bombardements par chance que pour mourir de faim, de blocus ou d’impossibilité de soins sont parmi les formes les plus odieuses des crimes contre l’humanité.

Où est donc la sacralité des droits de l’homme? Sa dignité? Et où sont les valeurs humaines et le Droit international?

Ce qui est plus amer que tout cela, c’est de voir la communauté internationale refuser d’intervenir avec la force nécessaire pour un cessez-le-feu et pour la sécurisation de l’entrée des aides : aliments, médicaments, carburants, eau, comme si la dignité et les droits humains sont sacrés ailleurs et non ici, selon l’appartenance.

Son Altesse Royale,

Majestés, Excellences, Altesses,

La profondeur et la particularité de la place qu’occupe la cause palestinienne au sein des peuples arabes et islamiques s’explique par le fait qu’elle est en même temps le droit d’un peuple et une question sacrée.

La Palestine est la patrie de la première « Quibla » et le troisième lieu saint et le peuple palestinien a un droit historique et authentique reconnu par les résolutions de la communauté internationale à savoir établir son Etat indépendant souverain.

Croyant en tant que pays arabes et islamiques au caractère sacré des deux dimensions, nous nous sommes engagés, dans l’article 1 de notre Charte, la Charte de l’Organisation de la coopération islamique, à soutenir le peuple palestinien et à lui permettre d’exercer son droit à l’autodétermination et à l’établissement de son État souverain et de préserver l’identité historique et islamique d’El Qods Echerrif et des lieux saints qui s’y trouvent.

Le laxisme de la communauté internationale à déployer les efforts nécessaires pour lutter contre ces crimes, à imposer un cessez-le-feu immédiat et à apporter l’aide humanitaire nécessaire dans les proportions requises, lui fera perdre sa crédibilité, si elle continue, et sapera la confiance dans ses slogans et ses principes déclarés, et à en faire d’elle un complice de ces crimes.

Il est de notre devoir à tous, outre de redoubler d’efforts, individuellement et collectivement, pour alléger les souffrances des Palestiniens, de pousser la communauté internationale à exercer la pression nécessaire, pour obliger Israël à un cessez-le-feu immédiat et à lever le siège, en préparation au lancement d’un processus de paix en vertu duquel un État palestinien souverain sera établi, conformément aux résolutions de la légalité internationale et à l’Initiative de paix arabe.

Dans ce contexte, nous devons œuvrer ensemble pour que soit fermement ancrée parmi tous la conviction totale de l’impossibilité absolue de toute autre solution que cette solution.

Tout en saluant la mémoire des martyrs palestiniens, je demande à Allah Le Tout-Puissant d’accorder un prompt rétablissement aux blessés, et j’espère que les résultats de ce sommet extraordinaire contribueront de manière pratique et tangible à permettre l’entrée de l’aide humanitaire en quantité requise dans la bande de Gaza et d’accélérer l’approbation d’un cessez-le-feu.

J’espère également que nous resterons tous unis et en étroite coordination dans tout ce qui concerne notre question centrale, la question de la Palestine occupée.

Merci et que la paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu soient sur vous.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img