Assemblée Nationale : Adoption d’un projet de loi amendant le statut des officiers actifs et réservistes de l’armée à Nouakchott

Madar/Nouakchott/29-01-2024

Ce dimanche à Nouakchott s’est tenue une séance de plénière par l’Assemblée nationale dont l’objectif est d’adopter un projet de loi amendant certaines dispositions de la loi n° 130-64 en date du 24 juillet 1964 amendé fixant le statut des officiers actifs et réservistes de l’Armée. Cette rencontre est présidée par le président du dite chambre en présence du ministre de la défense nationale. Ce dernier a dans son intervention expliqué que le projet de loi organise l’avancement des officiers de l’armée conformément à des conditions déterminées sur la liste d’avancement annuel. Il a ajouté que l’application stricte de l’actuelle loi définissant le statut des officiers de l’armée a conduit à l’apparition de certains dysfonctionnements et lacunes. Avant d’ajouter que cette situation avec l’avancé du temps et la succession des tableaux d’avancement, le nombre des officiers supérieurs est devenu sensiblement supérieur aux besoins réels, ce qui a causé des dysfonctionnements au niveau de la cohésion de la structure hiérarchique des forces armées. Et ce, étant entendu que l’obligation de l’insertion sur la liste d’avancement a accru la difficulté de la gestion efficace de la catégorie des officiers supérieurs.

Par ailleurs, le ministre a souligné que le projet de loi actuel vient rectifier ces lacunes et dysfonctionnements à travers l’introduction d’amendements sur l’article 20 qui abrogent la condition d’insertion au préalable sur le tableau d’avancement. Et ce, concernant la promotion aux grades des officiers supérieurs et exigeant que leurs promotions soient par décret pris en conseil des ministres, ce qui permettra une gestion plus efficace de cette catégorie d’officiers. Mais aussi l’adaptation de sa gestion aux critères en vigueur au niveau régional et international et de garantir la cohésion avec la structure hiérarchique des forces armées. Il a aussi présenté des explications sur la structure hiérarchique des forces armées et la méthodologie suivie pour garantir un avancement juste et transparent des officiers. Avant de souligner qu’une action est en cours, sur orientation de l’état pour améliorer les conditions des éléments des forces armées de façon continue.

Quant aux députés, dans leurs interventions respectives, ils ont salué le contenu du projet de loi, tout en reconnaissant la justesse des justifications présentées pour l’actualisation du statut des officiers actifs et réservistes de l’armée. Ils ont aussi estimé avec considération les éléments des forces armées pour le rôle joué en vue de garantir la sécurité et la stabilité du pays. Notamment la défense de l’intégrité territoriale dans un environnement très perturbé, appelant ainsi le gouvernement à prendre toutes les dispositions en vue d’améliorer les conditions des éléments des forces armées. Ils ont aussi appelé à accroitre la participation de l’institution militaire dans l’effort de développement, à travers la présentation de modèles de développement réussis. Et ce, surtout dans les domaines de l’agriculture et de l’industrie, à l’instar des réussites accomplies dans les domaines de l’enseignement, de la santé et de l’ingénierie.

Fatimata DEH

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img