Atelier de formation de la sixième cohorte du programme de formation en épidémiologie de terrain

MADAR/Nouakchott/Le 17-10-2023

Renforcer les capacités du système national de santé et à accroître l’efficacité de ses employés dans le domaine de la réponse rapide et de la riposte aux épidémies dans le cadre de l’approche “One Health”. Tel est l’objectif d’un atelier de formation coorganisé ce lundi à Nouakchott par le ministère de la santé, le programme de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE).

Cette rencontre est financée par la Banque mondiale et les États-Unis d’Amérique à travers des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Réseau mondial de santé et d’épidémiologie africaine des Nations Unies.

Au total 27 professionnels des secteurs de la santé, de l’élevageet de l’environnement, bénéficieront de cette formation. Et ce, sur la théorie,la pratique sur le terrain dans les domaines de la collecte, de l’analyse des données et de l’application aux maladies et événements liés aux épidémies dans le domaine de la santé publique. Dans l’optique de faciliter davantage et à rendre plus efficace la communication et la coordination entre les différents secteurs concernés par le sujet. Il faut dire, que cette rencontre va apporter pour ces participants un plus dans leurs expériences dans le domaine des situations d’urgence,

Dans un mot prononcé à cette occasion, le secrétaire général du ministère de la Santé, a mis en exergue l’existence de défis à relever, en dépit des efforts conjoints déployés depuis la création du programme en 2016, dont la sortie de 133 diplômés répartis en 5 cohortes, pour renforcer la résilience face aux urgences et les événements de santé publique, appelant tous les partenaires techniques et financiers à poursuivre leur appui à la Mauritanie.

Le représentant par intérim de l’OMS en Mauritanie, a mis l’accent sur l’engagement de son Organisation à soutenir les efforts de la Mauritanie visant à améliorer la qualité du secteur de la santé en général.

L’atelier a vu la participation de plusieurs personnalités dans le domaine de la santé, de l’ambassade américaine en Mauritanie.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img