Coopération : après Bamako, le président Tiani à Ouagadougou pour une visite d’Etat

MADAR/Nouakchott/Le 24-11-2023

Le Président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), Chef de l’Etat, le Général de Brigade Abdourahamane TIANI est arrivé ce jeudi, en début de soirée, à Ouagadougou, pour une visite d’amitié et de travail. Comme à Bamako où il était dans la matinée, le président de la transition nigérienne a échangé avec son homologue burkinabé, le capitaine Ibrahim Traoré, des moyens de renforcer la coopération entre les 3 pays membres de la nouvelle Alliance des Etats du Sahel (AES).

A son arrivée à l’aéroport international de Ouagadougou, le général A. TIANI a été accueilli au bord de la passerelle du Mont Greboun, par le Président de la Transition burkinabé, le Capitaine Ibrahim TRAORÉ avec tous les honneurs dus à son rang notamment l’exécution des hymnes nationaux et les  honneurs militaires.

Après un bref échange au salon présidentiel, le capitaine Ibrahim TRAORÉ et son hôte de marque, à la tête d’une forte délégation, ont pris la direction du Palais de Koulouba. Selon la présidence burkinabé, cette première visite du Président du CNSP en terre burkinabè a été « une occasion pour les deux Chefs d’État d’échanger sur les problématiques communes aux deux pays notamment la lutte contre le terrorisme et les questions de développement socio-économiques ».

Le Burkina Faso et le Niger, unis par la géographie, partagent  également les mêmes défis liés aux actions des groupes armés terroristes (GAT). La séance de travail entre les deux personnalités a aussi permis de réaffirmer leur volonté et leur engagement à mutualiser les efforts pour la satisfaction des besoins des peuples nigérien et burkinabè.

La rencontre entre les deux chefs d’Etat a été également marquée par une séance de travail élargie aux délégations des deux parties. Pour le Général de Brigade TIANI, cette visite d’amitié et de travail vise surtout à « remercier et exprimer notre gratitude, la gratitude du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, la gratitude du gouvernement et du peuple nigérien envers Monsieur le Président de la Transition et son gouvernement, envers l’ensemble du peuple burkinabè pour les soutiens multiples ». Selon le Chef de l’Etat, ce soutien du peuple burkinabè et de ses autorités a permis au Niger  de résister face aux menaces de la CEDEAO d’attaquer le Niger et de faire face à l’embargo de l’institution imposé au Niger. Il a salué la déclaration conjointe du Burkina Faso et du Mali en soutien au Niger et la création de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) qui permet désormais aux trois pays de faire face à tout agresseur contre l’un des trois.

Le Chef de l’Etat nigérien a reconnu la nécessité pour les trois pays de conjuguer les efforts pour défendre leur « terre promise », qu’est le Sahel, une zone pleine de potentialités pour la construction d’un développement harmonisé entre ces pays.

Renforcer la coopération à travers l’AES

Il faut noter que le Président du CNSP était auparavant à Bamako, au Mali, où il s’est également entretenu avec son homologue, le colonel Assimi Goita, sur la coopération entre les deux pays mais également dans le cadre de la nouvelle Alliance pour le Sahel (AES), lancée en septembre dernier par les 3 pays partageant le Liptako-Gourma.

Il convient de noter que c’est la première visite à l’extérieur du président de la Transition nigérienne depuis la prise du pouvoir par le CNSP, le 26 juillet dernier. Le Général TIANI était accompagné dans ce déplacement par des membres du CNSP et du gouvernement ainsi que des membres de son cabinet. Il s’agit notamment du Général de Corps d’Armée Salifou MODY, ministre d’Etat et ministre de la Défense nationale, du Colonel-major Abdourahamane AMADOU, ministre de la Jeunesse, de la Culture, des Arts et des Sports, de M. Bakary Yaou SANGARE, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’extérieur.  La délégation présidentielle était également composée du Dr Soumana BOUBACAR, ministre-directeur de Cabinet du Président du CNSP, Mme Soufiane Aghachata Guichene, ministre de l’Artisanat et du Tourisme, et de l’Ambassadeur Adani ILLO, conseiller diplomatique du Président du CNSP.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img