Côte d’Ivoire : Ouverture à Abidjan de la 6ème édition du Salon de l’Épargne de l’Investissement et du Patrimoine (SEIP)

MADAR/Nouakchott/Le 10-11-2023

La 6ème édition du Salon de l’Épargne de l’Investissement et du Patrimoine (SEIP), organisée par L’Agence en partenariat avec Ecobank Côte d’Ivoire, s’est ouverte ce jeudi 09 novembre 2023 au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire sur le thème “De la jeunesse à la Sagesse, Maîtriser les Finances à chaque étape de la vie”.

Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique, président du salon, a indiqué que l’accompagnement en termes de conseil, d’éducation financière est une nécessité pour les jeunes. Et d’ajouter, « Lorsqu’on parle d’épargne, on pense qu’il faut atteindre un niveau de ressources financières pour commencer à épargner et là je comprends que dès les premières activités qui génèrent des revenus, il faut commencer à épargner ».

De plus, il a affirmé qu’ «il ne faut pas forcément attendre d’être millionnaire pour commencer à épargner » dans la même veine, il a révélé que « le Taux de bancarisation est de 26%, ce qui sous tend qu’il y a encore des efforts à faire ».

Pour sa part, Leticia N’cho Traoré, directrice de l’Agence, commissaire général de l’événement a invité à participer massivement à l’événement. «Je voudrais inviter tout le monde à ce salon à participer parce qu’on a concocté un programme très alléchant ». Elle a révélé les innovations majeures de cette année. «Les innovations se résument en trois grands points, des conversations en one to one, un speed dating qui permettra pendant 15 min maximum de vous apporter des réponses concrètes à vos problématiques en lien avec vos problèmes financiers, l’apéro cash Spécial SEIP, la masterclass qui parle cash de Cash ». Par ailleurs, la commissaire général a adressé ses remerciements à tous et à chacun car selon elle « c’est grâce à vous que ce salon aujourd’hui est devenu la première plateforme d’éducation financière en Côte d’Ivoire ». Poursuivant, Elle a annoncé d’autres choses à venir notamment, « le Podcash, la cash académie, l’édition spécial diaspora ».

Le Directeur général d’ Ecobank Côte d’Ivoire et Directeur régional UEMOA, Paul Harry Aithnard, a affirmé que le but de la conception de ce salon était de « transformer le comportement des ivoiriens face à l’épargne, l’investissement et le patrimoine ». Il a ajouté que « Nous voulons créer une génération d’épargnants et pas une génération de consommateur…nous sommes heureux de constater qu’ au moins il y a une prise de conscience accrue de l’importance de préparer l’avenir financier » .

Poursuivant, il a sollicité les différents ministères pour instaurer l’apprentissage sur l’éducation financière dans les écoles. « Nous voulons travailler avec les ministères de l’éducation national, les ministères de la promotion de la jeunesse et tous les autres ministères qui sont concernés pour développer encore plus la prise de conscience de la finance. L’appel que nous lançons aujourd’hui, c’est de voir comment nous pouvons intégrer à l’intérieur du cursus collégial, lycéen, dans les manuels scolaires des cours de compréhension, des cours de base de la compréhension de la finance personnelle », a-t-il sollicité.

Paul Harry, a de plus, souhaité que « nos jeunes acquiers une connaissance pointue en matière des finances et comprennent les bases de l’épargne, qu’ils maîtrisent les notions d’investissement et maîtrisent les notions de la gestion financière responsable ». Il a souligné que « nous avons aussi pris conscience que pour améliorer le niveau de financement, il était essentiel d’améliorer le niveau de l’épargne parce qu’en réalité, plus il y a d’épargnants, plus il y a de financements ».

Dr Edoh Kossi Amenounve, Directeur général de la Bourse Régional des Valeurs Mobilières (BRVM), a quant à lui révélé que « l’éducation est à la base de tout développement et l’éducation financière en est une composante à laquelle on ne consacre pas assez de temps et d’attention ». Pour lui, « le Salon de l’Épargne de l’Investissement et du Patrimoine constitue alors une vitrine de choix pour en parler, former, trouver des solutions pour son accélération dans nos horizons, la finalité de l’éducation financière, c’est le développement de l’épargne et surtout de l’épargne à long terme, qui orienté vers des investissement productifs, crée de la richesse, de l’emploi et contribue au bonheur social de nos populations ». Il a indiqué qu’avec le concours de tous et des initiatives de chacun, « notre jeunesse pourra envisager ses vieux jours, le sourire au lèvres et la quiétude dans l’âme ».

Les principales thématiques de cette édition englobent des sujets tels que l’environnement macroéconomique et les risques et opportunités pour les épargnants, la gestion efficiente du patrimoine, la gestion d’un budget familial, l’utilisation des solutions fintech pour augmenter l’épargne, et la promotion d’un écosystème financier plus inclusif. Des sujets cruciaux tels que l’épargne salariale pour une retraite sereine, les stratégies de financement de projets immobiliers, et les opportunités offertes par les Fonds Communs de Placement (FCP) seront également abordés. Plus de 50 experts animeront les sessions plénières, les master classes et les ateliers thématiques.

Les années précédentes, le SEIP a vu la participation de près de 15000 personnes et 500 experts se sont exprimés.

R-SEKONGO

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img