FMI – Mauritanie : communiqué de presse N° 23/364

MADAR/Nouakchott/Le 28-10-2023

FMI – Les services du FMI et les autorités mauritaniennes se sont entendus sur la conclusion préalable de la première revue du programme appuyé par la facilité élargie de crédit et le mécanisme élargi de crédit, ainsi que sur un accord préalable au niveau des services pour un programme au titre de la Facilité pour la résilience et la durabilité (FRD) du FMI pour un montant total de 193,2 millions de DTS (environ 253,1 millions de $)

La FRD soutiendra les efforts de la Mauritanie pour renforcer la résilience face aux chocs climatiques, renforcer les capacités de gestion des risques de catastrophe et accélérer la transition vers des sources d’énergie plus propres.

En 2023, la croissance économique devrait ralentir à 4,8% contre 6,4 % en 2022, et l’inflation devrait poursuivre sa tendance baissière en atteignant 4,5 % en fin 2023 contre 11% en 2022. Cependant, les perceptives économiques demeurent incertaines.

Nouakchott, Mauritanie: Une mission du Fonds Monétaire International (FMI) dirigée par M. Félix Fischer, a tenu des réunions portant sur la première revue du programme appuyé par le mécanisme élargi de crédit et de la facilité élargie de crédit, approuvé par le Conseil d’administration du FMI le 25 janvier 2023 pour un montant total de 64,40 millions de DTS, soit environ 86,9 millions de dollars sur 42 mois et sur un nouveau programme appuyé par la facilité pour la résilience et la durabilité (FRD).

À l’issue de la mission, M. Fischer a fait la déclaration suivante :

« Les services du FMI et les autorités mauritaniennes ont conclu un accord préalable à l’issue de la première revue du programme économique appuyé par le mécanisme élargi de crédit et de la facilité élargie de crédit. Sous réserve de l’approbation de la Direction générale et du Conseil d’administration du FMI, la Mauritanie bénéficiera d’un second décaissement de 16,10 millions de DTS (environ 21,1 millions de dollars) dans le cadre du mécanisme élargi de crédit et de la facilité élargie de crédit.

« Les services du FMI et les autorités mauritaniennes se sont également mis d’accord sur des réformes qui pourraient être soutenues par la facilité pour la résilience et la durabilité, pour un montant total de 193,2 millions de DTS (ou 253,1 millions de $), représentant un accès maximum de 150 % de la quote-part. La FRD soutiendra les efforts de la Mauritanie pour renforcer la résilience face aux chocs climatiques, renforcer les capacités de gestion des risques de catastrophe et accélérer la transition vers des sources d’énergie plus propres. L’accord conclu avec les services du FMI est soumis à l’approbation de la direction et du conseil d’administration du FMI. L’examen par le Conseil d’administration est provisoirement prévu pour mi-décembre 2023.

« Le nouveau programme au titre de la FRD soutiendra la mise en œuvre de réformes dans les quatre domaines suivants (i) l’intégration du climat dans la gestion des finances publiques (GFP) et la gestion des investissements publics (PIM), (ii) la protection sociale contre les chocs climatiques, (iii) la décarbonation, (iv) le renforcement du cadre institutionnel de gestion de l’eau. Les décaissements se feront au rythme de la mise en œuvre des réformes. Les réformes soutenues par la FRD aideront également la Mauritanie à atteindre ses engagements en matière de Contribution Déterminée Nationale (CDN) actualisée en 2021.

« En 2023, la croissance économique devrait ralentir à 4,8% contre 6,4 % en 2022, en raison d’un retour à la normale de l’activité du secteur extractif et de l’impact décalé du resserrement de la politique monétaire en 2022. L’inflation suit sa tendance baissière et devrait ralentir à 4,5 % en fin 2023 contre 11% en fin 2022 grâce à la baisse des prix des produits alimentaires et de l’énergie, à l’assainissement budgétaire et l’impact décalé du resserrement de la politique monétaire en 2022. Le solde primaire non extractif, dons compris, devrait se réduire à ‑3,8 % du PIB contre -7,5 % en 2022. Le déficit du compte courant devrait se réduire à 12,1 % du PIB (contre 16,6% à fin 2022) et les réserves internationales devraient se stabiliser autour de 1,9 milliards de dollars (soit 6,4 mois d’importations hors extractives) en 2023.

« Les perceptives économiques demeurent incertaines. Une escalade des tensions géopolitiques pourrait affecter la Mauritanie en provoquant de nouveaux chocs des termes de l’échange. En outre, des catastrophes climatiques plus fréquentes pourraient détériorer les infrastructures, les terres arables et la production agricole, maintenant ainsi une insécurité alimentaire relativement élevée. Des retards dans le démarrage de l’exploitation du gaz ainsi que des fluctuations défavorables des prix sur les marchés des matières premières pourraient réduire les recettes budgétaires, accroître les besoins de financement extérieur et aggraver le profil de la dette à moyen terme. Du côté positif, la mise en œuvre des phases futures du projet gazier Greater Tortue Ahmeyim (GTA) améliorerait la croissance économique et la balance des paiements.

« Dans ce contexte, le programme économique et financier des autorités est sur les rails et son exécution a été satisfaisante. Tous les critères de performance à fin-Juin 2023 ont été atteints et la majorité des repères structurels de mars 2023 à septembre 2023 ont été observés. Entre autres, une unité de politique fiscale a été mise en place et un plan d’action basé sur le diagnostic de la gouvernance a été publié à temps. Les repères structurels sur la soumission au Parlement du cadrage budgétaire de moyen-terme et de la loi révisée de la Zone Franche de Nouadhibou ainsi que l’opérationnalisation de la plateforme interbancaire de change ont été atteint avec du retard.

« L’équipe du FMI tient à remercier les autorités mauritaniennes et ses autres interlocuteurs pour leur accueil chaleureux, les entretiens constructifs et l’excellente coopération. ».

Département de la communication du FMI

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

ATTACHÉ DE PRESSE: Mayada Ghazala

TÉLÉPHONE:+1 202 623-7100COURRIEL: [email protected]

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img