France : une Sénatrice demande le retrait de la nationalité française à Karim Benzema

Nouakchott / Madar/ 18-10-2023

Le ballon d’or 2022, le français Karim Benzema fait l’objet d’une vive polémique depuis le dimanche 15 octobre dernier. Tout est parti d’un poste sur Tweeter.

L’ancien sociétaire du Réal Madrid a fait un poste sur son compte tweeter où il adressait des « prières pour les habitants de la bande de Gaza victimes une fois de plus de ces bombardements injustes qui n’épargnent ni femmes ni enfants ».

Très rapidement le lendemain, ce tweet lui vaut une accusation de la part de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur français qui s’en est pris au footballeur sur le plateau de Cnews ce lundi. Il affirme que celui-ci  « est en lien, on le sait tous, notoire avec les Frères musulmans« . 

S’appuyant sur ces propos, la Sénatrice Valérie Boyer, demande « une déchéance de nationalité de Karim Benzema », toutefois « si les propos du ministre sont avérés ». Elle se réfère à la définition faite l’anthropologue Florence Bergeaud-Blackler qui affirme que « le Frerisme est un mouvement politico-religieux qui s’est donné pour mission d’organiser la marche de tous les musulmans vers un même objectif ; l’instauration de la société islamique mondiale. C’est un mouvement théocratique qui devra à terme, se débarrasser de la démocratie ».

Partant de cette explication, Valérie Boyer s’exprime en disant « nous ne pouvons pas accepter qu’un binational, français, internationalement connu, puisse déshonorer et même trahir ainsi notre pays ».

Elle propose également, et comme sanction symbolique, « de lui retirer son ballon d’or ».

Mais pour soutenir ses accusations, le cabinet du ministre Darmanin cite « une lente dérive des prises de position de Karim Benzema vers un islam dur, rigoriste, caractéristique de l’idéologie frériste consistant à diffuser les normes islamiques dans différents espaces de la société, notamment dans le sport ». Il ajoute que le joueur s’adonne à du « prosélytisme sur les réseaux sociaux autour du culte musulman, comme le jeune, la prière, le pèlerinage à la Mecque ».

Pour sa part, le joueur de Al-Ittihad, un club saoudien, entend porter plainte contre de l’Etat français, selon le journal Le Parisien.

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img