Ghazouani inaugure d’importants projets socio-économiques au Trarza

En visite au Trarza depuis ce vendredi, le président de la République a dès son arrivée à Rosso dans la matinée inauguré le réseau routier urbain de la ville.

Long de 8 km, le réseau a coûté un milliard trois cent vingt-sept MRO au budget de l’Etat. Il est en cours d’achèvement par le MTC, sous la supervision technique du Laboratoire national des travaux publics la direction des infrastructures de transport.

Selon le ministre de l’Équipement et des Transports, M. Mohamed Ali Ould Sidi Mohamed le programme du gouvernement prévoit l’inclusion de plus de 350 km de routes avec un volume d’investissement de plus de soixante-quinze milliards et quatre cents millions MRO.

Il a souligné que ces projets comprennent la reconstruction de deux tronçons de la route Nouakchott-Rosso d’une longueur respective de 90 km et 9 km, où les travaux ont été achevés dans des conditions difficiles pendant la pandémie de la Covid-19 pour cette route, impraticable depuis plus de dix ans. « A cela s’ajoute la construction du pont Rosso et de ses annexes, et la construction d’autres infrastructures au profit de la population, telles que le réseau d’adduction d’eau de Rosso, des bâtiments publics sociaux et des routes urbaines ».

Au sujet de la route Keur Maceine-N’Diago, le ministre a déclaré que deux tronçons d’une longueur respective de 19 km et 20 km sont toujours en cours e réalisation.

A propos de la route Nouakchott-Boutilimit, le ministre a annoncé la reconstruction de deux tronçons d’une longueur respective de 50km et 40 km, notant que les travaux sont terminés dans le premier et se poursuivent dans le second.

Le ministre a noté que le projet de construction de la route de Nabaghiya, d’une longueur de 28 km, est toujours en cours, ainsi que le projet de construction d’un réseau routier urbain supplémentaire dans la ville de Rosso, qui sera achevé après l’achèvement de son étude, qui s’inscrit dans le cadre de la construction du pont de Rosso.

« A cela s’ajoute le projet de construction du réseau routier urbain de la ville de Rosso d’une longueur de 8 km, que nous lançons aujourd’hui, et la reconstruction et la réhabilitation de 5 km de la route Nouakchott-Rosso à l’entrée de la ville de Rosso ainsi que le projet de reconstruction de l’avenue principale de Rosso d’une longueur de 2,5 km”, poursuit le ministre.

Il a indiqué que le projet de construction de la route Rkiz-Tékane a achevé ses études techniques et un accord de financement devrait être signé dans les prochains mois.

Le président de la République a inauguré dans la mêle lancée le projet de sécurisation et d’amélioration du système d’eau potable à Rosso.

Le projet, qui doublera la production de la ville pour atteindre le seuil de 10 000 mètres cubes, est financé pour un montant total de 71,5 millions de nouvelles ouguiyas à prélever sur le budget de l’État, ce qui mettra fin au problème de pénurie d’eau dans la ville pour les années à venir.

Le projet comprend l’acquisition et l’installation d’une unité intégrée composée d’une station d’épuration d’une capacité de production de 5 000 mètres cubes par jour, en plus de l’installation d’un réservoir souterrain en acier d’une capacité de 200 mètres cubes, et l’installation d’un réservoir aérien en acier d’une capacité de 100 mètres cubes et d’une station de transformation électrique.

Autre inauguration de la journée, la ferme de M’Bakh-Dick.
La réalisation de ce projet a nécessité une enveloppe d’environ un milliard cinq cents millions MRO, financé par la Banque mondiale, tandis que sa maitrise d’ouvrage s’est déroulée, sous la supervision de la Société nationale de développement rural SONADER.
La superficie totale du projet, qui vise à développer l’agriculture dans le pays, est d’environ 780 hectares, bénéficiant à de nombreuses familles des communautés rurales voisines par le biais d’un comité composé de l’administration locale et des représentants des départements techniques de la wilaya.
Le projet se compose d’une station de pompage équipée de quatre générateurs immergés d’un niveau de 750 litres par seconde chacun.
S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’Agriculture, M. Moma Ould Beibate Hamhoullah, a déclaré qu’au niveau des autres wilayas, le secteur agricole, comme d’autres secteurs, a connu une renaissance, qui s’est manifestée par l’achèvement de projets de développement qui ont touché la vie des citoyens, comme l’exploitation de 25 barrages, à partir du barrage de Tachout -Dukhna dans la municipalité de Soudoud au Tagant, la construction et la restauration de 12 barrages du barrage de Ville dans la municipalité de Bokadum dans le Hodh Charghi. « A cela s’ajoute le lancement des travaux liés à la remise en état d’environ 1 000 hectares de fermes irriguées au profit des agriculteurs ruraux de Gorgol et de Guidimakha.
Le Président de la République a aussi posé la 1ère pierre du projet d’électrification de 13 villages de la wilaya du Trarza.
Le projet, dont le coût total est de 104 379 000 de nouvelles ouguiyas, prévoit la construction d’une ligne d’une tension moyenne de 33 kV et d’une longueur de 62 km, l’installation de 28 transformateurs électriques, la construction d’une ligne basse tension de 400 volts d’une longueur de 90 km et l’installation de 500 unités d’éclairage public.
Ce projet vise à assurer l’accès universel aux services d’électricité pour plus de 9 000 ménages dans les villages de Taguilalet, Tanourat, Bir Saada, El Harth, Boyrid, Tegoumatine, Ghouba 24, Safa, Boumbri, Ajoueir, Meyssiga, Sawab et Tenhamed.
Le projet, qui devrait être achevé d’ici 10 mois, permettra d’améliorer les conditions de vie de la population installée sur son parcours et de renforcer la sécurité publique.
Inauguration également d’un projet de développement, qui comporte une usine de traitement de l’eau et l’installation d’un réservoir, en plus d’une centrale électrique, et de nouvelles pompes de drainage.
Le Ministre de l’Hydraulique, Ismaïl Ould Abdel Vettah, a indiqué que ce projet a coûté au budget de l’Etat plus de 710 millions d’ouguiyas, dans le cadre d’un autre projet de réalisation de plus de 100 forages destinés à l’exploitation dans la wilaya du Trarza.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img