La Banque centrale de Mauritanie organise un forum sur la gestion des réserves management

MADAR/Nouakchott/Le 19-10-2023

La Banque centrale de Mauritanie a organisé, mardi à Nouakchott, un forum sur la gestion des réserves management en partenariat avec la Banque mondiale et les banques centrales africaines.

Le forum de trois jours vise à discuter du problème de la gestion des réserves de management qui contribuent à soutenir les monnaies nationales en temps de crise constituant ainsi un pilier fondamental de l’indépendance financière des banques centrales.

Les sujets portant sur l’impact croissant de l’intelligence artificielle dans la gestion des réserves, la tendance à une plus grande diversification des devises et les questions de conformité avec la finance islamique seront discutés au cours de la rencontre.

Dans le discours qu’il a prononcé, à cette occasion, le gouverneur de la Banque centrale de Mauritanie, M. Mohammed Lemine Dhehbi, a déclaré que ce forum revêt une importance particulière, car, dit-il, la plupart de ses axes sont consacrés à la problématique de la gestion des réserves de management qui contribuent à soutenir les monnaies nationales en temps de crise, et fournissent des rendements importants qui représentent un pilier fondamental de l’indépendance financière des banques centrales.

Il a ajouté que le développement de stratégies et de mécanismes efficaces pour améliorer les niveaux de sécurité et obtenir des rendements gratifiants tout en fournissant des liquidités est devenu plus urgent que jamais, tout en affirmant que cela a été confirmé par les crises et les bouleversements successifs auxquels le monde assiste et de leurs répercussions sur la gestion de ces réserves.

M. Mohammed Lemine Dhehbi a indiqué que la Banque centrale de Mauritanie a procédé à une série de réformes dans le domaine de la gestion des réserves de management, dans le cadre desquelles un conseil d’investissement a été formé, ainsi qu’à l’amélioration des niveaux de sécurité et à la diversification des outils d’investissement financier qui ont permis des rendements exceptionnels qui sont passés de 2,5 millions de dollars en 2021 à 24 millions de dollars en 2022, tandis que les indicateurs pour l’année 2023 montrent la possibilité d’atteindre 80 millions de dollars, ce qui stimule la poursuite et le renforcement de ces réformes à l’avenir.

De son côté, la Représentante résidente de la Banque mondiale en Mauritanie, Mme Cristina Santos a déclaré que les réserves de change sont un pilier essentiel pour renforcer la crédibilité de tout pays et de sa monnaie tout comme elles l’aident à relever les défis auxquels chaque banque centrale est confrontée dans la gestion de ses réserves et à créer une stabilité économique pour le pays.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img