La justice algérienne condamne un ancien ministre pour des accusations liées à la corruption

MADAR/Nouakchott/Le -15-02-2024

La justice algérienne a condamné l’ancien ministre chargé des petites entreprises, Dhiafat Nassim, pour des accusations liées à la corruption.
Selon la chaîne algérienne Al-Nahar, le tribunal spécialisé dans les affaires de corruption financière et économique a condamné le ministre à 5 ans de prison.
Le tribunal a prononcé des peines variables, allant de 6 mois d’emprisonnement effectif à 5 ans pour les autres accusés, et plus de 20 accusés ont été acquittés, condamnés à des amendes aux sociétés d’accueil appartenant aux accusés et obligés de payer des amendes au trésor public.
Ces décisions ont été rendues après que les prévenus ont été inculpés des chefs d’accusation inclus dans la loi anti-corruption et de prévention, notamment le délit de dilapidation intentionnelle et d’utilisation illégale de biens et de fonds publics, le délit d’accorder des privilèges injustifiés à autrui et le délit d’abus intentionnel, d’une manière qui viole les lois et règlements, ainsi que le blanchiment d’argent et l’obtention de privilèges injustifiés.

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img