La MINUSMA remet la base d’Ansongo aux autorités maliennes

MADAR/Nouakchott/Le 20-11-2023

La mission de l’ONU au Mali (Minusma) a annoncé samedi avoir quitté son camp d’Ansongo (nord), dans le cadre de son retrait d’ici la fin de l’année de ce pays en proie au jihadisme et aux tensions avec les groupes séparatistes touareg.

« Cette fermeture est la neuvième parmi les douze camps de la Minusma », a indiqué la Mission onusienne dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

La cheffe du bureau de la Minusma à Gao, Hawa Ahmed Youssouf, a remis le camp aux autorités maliennes, représentées par le préfet d’Ansongo, Ahmed Ag Aklinine.

Les colonels arrivés au pouvoir au Mali par la force en 2020 ont réclamé en juin, le départ de la Minusma déployée depuis 2013.

Le retrait des quelque 11.600 soldats et 1.500 policiers qui étaient présents au Mali doit s’échelonner jusqu’au 31 décembre. Il a exacerbé les rivalités pour le contrôle du nord du pays.

Les groupes séparatistes s’opposent à ce que la Minusma remette les camps aux autorités maliennes, ce qui va à l’encontre selon eux des accords passés en 2014 et 2015 quand, après s’être soulevés en 2012, ils avaient accepté de cesser le feu et de faire la paix.

Ces groupes à dominante touareg ont repris les hostilités contre l’Etat central, et accusent régulièrement les forces armées maliennes et ses alliés du groupe paramilitaire russe Wagner de commettre des exactions contre les populations civiles.

AFP

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img