Lancement à Nouakchott des activités du sommet littéraire arabo-africain

Madar/Nouakchott/05-12-2023

Les activités du sommet littéraire arabo-africain et la réunion de l’Union générale des écrivains et littéraires ont débuté ce lundi à Nouakchott. Cette rencontre, de quatre jours, a pour objectif de mettre en lumière la culture islamique et son histoire glorieuse afin de brosser un tableau qui fait revivre l’histoire du ‘’pays d’un million de poètes’’. Qui a longtemps été un pont entre l’Afrique et le monde arabe, tout en mettant en lumière le plaidoyer de la cause palestinienne face à l’occupation sioniste. Ces activités sont inaugurées par le ministre Mauritanien de l’Education nationale et de la Réforme du système éducatif, par intérim ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement.

Qui a affirmé dans son allocution, que la place de la littérature et de la culture dans la vie des habitants du pays est pleine d’histoire. Le ministre d’ajouter qu’il s’agit de huit siècles de productions scientifiques et du rayonnement du savoir, qui selon lui, est une réalité dont les preuves sont nombreuses et ont été traitées par tous les scientifiques, historiens et chercheurs. Il a expliqué que le rayonnement culturel arabo-islamique est considéré comme un pont entre deux espaces complémentaires, à savoir l’espace arabe et l’espace africain, les deux jumeaux dans ce pays.

Pour sa part, le président du Comité préparatoire de la réunion de l’Union générale des écrivains s’est félicité de la rencontre, qui va, sans nul doute, encourager les écrivains et les hommes de lettres de part et d’autre, selon ses termes, de produire davantage en faveur du rayonnement de la culture commune. Avant d’indiquer que ce sommet intervient à un moment où la ville de Gaza est victime d’une agression brutale commise par l’entité sioniste contre le peuple en Palestine. Il a aussi mis l’accent sur l’importance de la cause palestinienne dans la conscience mauritanienne, qui la considère comme la cause centrale de la nation.

A son tour, le secrétaire général de l’Union des écrivains et littéraires arabes a exprimé sa gratitude au gouvernement et au peuple mauritaniens, en indiquant que le pays de Chinguetti, mérite de réunir cet espace culturel arabo-africain. Il a, en outre, signalé que les membres de l’Union reconnaissent l’importance de l’action culturelle commune et son rôle dans la résolution des défis culturels auxquels la nation est confrontée.

Il est à noter que  « cette rencontre constitue une occasion pour unir les cœurs des Arabes et des Africains, tout comme c’est l’occasion de rappeler ce que vit la Palestine en cette période où elle  est victime d’un complot sioniste qui vise son extermination’’ » mais aussi cet événement reste une opportunité qui traduit les approches et les politiques nationales, arabes et africaines basées sur l’encouragement de la créativité, la stimulation de l’action culturelle commune et la consolidation des liens de fraternité dans tous les points communs entre Arabes et Africains.

Il faut dire que l’élargissement de la portée de cette rencontre, représente une occasion pour approfondir la communication, l’interaction et la solidarité au service des objectifs visés. Et ce à travers les axes intellectuels liés au rôle de la plume dans la sauvegarde des constantes des identités, des valeurs et dans les recherches, des préoccupations scientifiques sur la littérature arabo-africaine.

Au terme de cette cérémonie, les participants ont visité une exposition comprenant des œuvres d’un certain nombre d’écrivains.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Président de la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel et d’un certain nombre d’ambassadeurs des pays arabes résidant dans notre pays, au côté de nombreux cadres et intellectuels.

Fatimata Deh

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img