Lancement du rapport 2023 de l’ONUSIDA : Les communautés ont été et sont les moteurs indispensables du progrès dans la riposte

MADAR/Nouakchott/Le 29-11-2023

Dans le cadre des activités marquant la célébration de la journée Mondiale du Sida, le Bureau Régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (RST/WCA) a convié ce matin à Dakar la presse  au lancement du rapport “ Pour mettre fin au sida, confions le leadership aux communautés ! ». La cérémonie a eu lieu dans la salle de conférence de l’UNESCO sise aux Almadies.

Des dizaines de journalistes du Réseau des Medias Africains pour la Santé et l’Environnement (REMAPSEN) ont participé à cette cérémonie par visioconférence.

Selon ce rapport, les communautés ont été et sont les moteurs indispensables du progrès dans la riposte contre le VIH SIDA.

Le Rapport 2023 de l’ONUSIDA met en lumière le rôle essentiel joué par les communautés, mais aussi la manière dont le sous-financement et les obstacles auxquels elles sont confrontées sapent leurs efforts pour sauver des vies et entravent les progrès pour mettre fin au sida.

Le rapport souligne comment les communautés sont à la pointe de l’innovation. À Windhoek, en Namibie, un projet autofinancé par le Youth Empowerment Group utilise des vélos électriques pour fournir des médicaments anti-VIH, de la nourriture et une aide au suivi du traitement aux jeunes qui souvent ne peuvent pas se rendre dans un établissement de santé à cause de leur scolarité. En Chine, des organisations communautaires ont développé des applications sur smartphone qui relient les personnes à l’autodépistage, ce qui a contribué à multiplier par quatre le nombre de dépistages du VIH dans tout le pays entre 2009 et 2020.

Le rapport révèle comment les communautés placent les prestataires de services devant leurs responsabilités. En Afrique du Sud, cinq réseaux communautaires de personnes vivant avec le VIH ont inspecté 400 sites dans 29 districts et mené plus de 33 000 entretiens avec des personnes séropositives. Dans la province de l’État Libre, leurs conclusions ont conduit les responsables provinciaux de la santé à déployer de nouveaux protocoles de rendez-vous pour réduire les temps d’attente dans les établissements de santé et à proposer des ordonnances d’antirétroviraux pour trois et six mois de traitement.

Dans un Communiqué de presse diffusée à cette occasion l’ONUSIDA appelle ardemment à Confier le leadership aux communautés pour mettre fin au sida.

« Les communautés du monde entier ont montré qu’elles étaient prêtes, disposées et capables d’ouvrir la voie. Elles ont néanmoins besoin de voir disparaître les obstacles qui entravent leur travail et de disposer des ressources adéquates », a déclaré la directrice exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima. « Trop souvent, les communautés sont traitées par les décideurs et les décideuses comme des problèmes à gérer, au lieu d’être reconnues comme des leaders et de recevoir un soutien à ce titre. Les communautés ne se tiennent pas en travers du chemin, elles éclairent la voie qui mène à la fin du sida. » note le communiqué.

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img