L’armée malienne dénonce le retrait précipité de la MINUSMA du Camp de Kidal : « Ce retrait n’a point fait l’objet de rétrocession aux FAMA… »

MADAR/Nouakchott/Le 02-11-2023

Les casques bleus de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali) basés dans le camp de Kidal, ont plié leurs bagages, hier mardi 31 octobre 2023. Ce retrait a été confirmé par l’armée malienne à travers un communiqué dont la teneur suit : « Nous avons appris, ce jour 31 octobre 2023, le retrait de la MINUSMA du camp de Kidal. Nous constatons une fois de plus et avec beaucoup de regret que ce retrait n’a point fait l’objet de rétrocession aux FAMA, comme stipulé dans le calendrier d’occupation des emprises MINUSMA par les FAMA ». Donnant plus de détails par rapport à ce retrait qui était tant attendu, l’armée malienne a averti que « cette situation de départ précipité de la MINUSMA met en péril le processus entamé et menace la sécurité et la stabilité de la région de Kidal ».

Pour rappel, le 23 octobre 2023, la Minusma avait acté son retrait  du Camp d’Aguelhok. L’armée avait, dans un communiqué, constaté cependant avec beaucoup de regret que ce retrait n’a point fait l’objet de rétrocession aux FAMA, comme stipulé dans le calendrier d’occupation des emprises Minusma par les FAMA. Selon l’armée, cette situation de départ précipité de la MINUSMA met en péril le processus entamé et menace la sécurité et la stabilité dans la localité d’Aguelhok. « C’est ainsi que ce mardi 24 octobre, les terroristes ont profité de ce désordre pour s’introduire dans le camp et détruire plusieurs installations. Ils ont été neutralisés par les vecteurs aériens des FAMa », rapporte l’armée malienne.

L’armée malienne avait aussi annoncé, le samedi 7 octobre 2023, avoir repris le contrôle de la ville d’Annefis, située à 110 kilomètres de la ville de Kidal. Depuis dix ans, la ville était sous le contrôle des groupes armés signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu des pourparlers d’Alger. « Les FAMa ont pris tôt ce matin le contrôle total de la ville d’Anéfis. Les évaluations sont en cours », a indiqué l’armée malienne dans un communiqué. « Nous appelons les populations au calme. Tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens », précise le document.

Dans le cadre de la restitution formelle des camps de la MINUSMA aux autorités maliennes, un convoi de l’armée malienne a quitté Gao, le lundi 2 octobre dernier, en direction de Kidal.

La Minusma quitte le Mali après une décennie de présence, au cours de laquelle elle a établi 12 camps dans le nord et le centre du pays, ainsi que son quartier général à Bamako. La première phase de retrait, du 1er   au 31 août 2023, concernait la rétrocession au gouvernement du Mali des camps et sites d’Ogossagou, de Ber, de Goundam et de Ménaka. La bonne coordination entre les deux parties, selon les autorités maliennes, a facilité la rétrocession au gouvernement des camps d’Ogossagou, le 3 août 2023, de Ber, le 14 août 2023, de Goundam, le 15 août 2023 et de Ménaka, le 25 août 2023 marquant ainsi l’achèvement de la première phase du retrait de la Minusma. La deuxième phase a débuté le 1er  septembre et doit s’achever le 31 décembre 2023. Cette étape concerne les camps de Tessalit, Aguelhok, Ansongo, Kidal et Douentza.

Sidiki Dembélé

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img