L’Assemblée générale de l’ONU réclame un « cessez-le-feu humanitaire » à Gaza

MADAR/Nouakchott/Le 13-12-2023

RTS – Prenant le relais du Conseil de sécurité paralysé, l’Assemblée générale de l’ONU a réclamé mardi à une écrasante majorité « un cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza, un texte non contraignant voulant mettre la pression sur Israël et son allié américain.

La résolution a été adoptée par 153 voix pour, 10 contre (dont Israël et les Etats-Unis), et 23 abstentions sur 193 Etats membres, tandis qu’un amendement américain voulant ajouter une condamnation des « attaques terroristes abominables du Hamas » du 7 octobre a été rejeté.

Répondant à une demande sans précédent du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres qui craint un « effondrement total de l’ordre public » dans le territoire palestinien en guerre, elle « exige un cessez-le-feu humanitaire immédiat », réclame la protection des civils, l’accès humanitaire et la libération « immédiate et inconditionnelle » de tous les otages.

Mais comme le précédent texte adopté fin octobre – qui appelait à une « trêve humanitaire immédiate, durable et soutenue, menant à la cessation des hostilités » -, il ne condamne pas le Hamas. Une absence fustigée par Israël et les Etats-Unis.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img