Le G5 Sahel à genoux

MADAR/Nouakchott/Le 03-12-2023

Après le départ du Mali de l’organisation le 15 Mai dernier, le Burkina Faso et le Niger ont claqués la porte du G5 Sahel. L’annonce qui a été faite samedi est un coup dur pour cette organisation sous régionale créée à Nouakchott le 16 février 2014.
Les deux pays «ont décidé en toute souveraineté du retrait du Burkina Faso et du Niger de l’ensemble des instances et organes du G5 Sahel, y compris la Force conjointe», à compter du 29 novembre, indiquent-ils dans un communiqué.
Notons que malgré les manquements et la lenteur de l’opérationnalisation de sa force conjointe et malgré la question cruciale des financements, le G5 a à son actif quelques réalisations positives notamment dans le domaine de la formation des officiers supérieurs avec le Collège de Défense du G5 installé à Nouakchott.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img