Les wilayas de l’intérieur du pays célèbrent la Journée internationale des droits de l’homme

Madar/Nouakchott/11/12/2023

Sous le thème de “Dignité, liberté et justice pour tous », la Mauritanie a commémoré, ce dimanche, le 75ème anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Cette journée, a été célébrée par les forums régionaux des organisations de la société civile au niveau de toutes les wilayas de l’intérieur du pays. Et ce en partenariat, avec le Commissariat aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile (CDHAHRSC).

Dans chaque wilaya, où est célébrée cette journée, a été supervisé par leur wali ou leurs conseillers, en présences des présidents des forums régionaux des organisations de la société ou leurs collaborateurs.

Au cours de ces rencontres les interventions ont mis l’accent sur les efforts considérables déployés par la Mauritanie dans le domaine des droits de l’homme. Et ce, conformément aux programmes de l’état, « qui a donné à la Mauritanie la place qui lui revient parmi les nations », ont-ils exprimé. Avant de louer, les actions menées par les organisations de la société civile au niveau de leurs wilayas respectives, afin de consacrer et de renforcer leur rôle dans ce domaine.

« La Mauritanie a connu un grand développement et des réalisations tangibles grâce au renforcement de l’arsenal des mesures juridiques qui ont été adoptées et mises en œuvre pour lutter contre le trafic des êtres humains, l’esclavage, la torture, la discrimination et les autres pratiques néfastes, ont souligné les autorités territoriales, dont certains ont lancé à cette occasion des campagnes de sensibilisation sur la défense des droits de l’homme. Ils ont souligné que la Mauritanie reconnaît le droit et la dignité inhérents à tous les membres de la famille humaine et leurs droits égaux inaliénables sur la base de la liberté, de la justice, de l’égalité et de la paix. Rappelant les appels lancés par le gouvernement, pour la préservation de la dignité humaine à travers la lutte contre tous les stéréotypes sociaux négatifs.

Quant aux présidents des différents forums régionaux des organisations de la société civile, ils ont qualifié cette célébration d’expression et de valorisation des lois et accords internationaux ratifiés par la République islamique de Mauritanie. Ils ont aussi salué les progrès enregistrés par la Mauritanie dans le domaine des droits de l’homme et des libertés publiques au cours des dernières années. Avant de noter les avancées qui ont eu selon eux, un impact positif sur l’interaction avec la communauté internationale, d’où la nécessité d’unir nos efforts pour hisser le pays au podium des Etats fortement engagés et défenseurs incontestés des droits de l’homme.

Il faut dire que cette journée est aussi l’occasion de renouveler l’engagement de la Mauritanie à adhérer aux principes et au contenu de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Comme document de référence et norme commune aux peuples et aux nations dans le domaine des droits de l’homme. Et ce, pour la promotion et la protection des droits civils, politiques, économiques et sociaux et permettre aux organisations de la société civile de renouveler leur attachement aux principes et contenus de la Déclaration universelle des droits de l’homme comme référence commune entre les pays et les peuples dans le domaine des droits de l’homme.

A noter que les réformes fondamentales introduites dans le domaine des droits de l’homme, ont permis la création de plusieurs organismes nationaux en partenariat avec les forums régionaux de la société civile et les organismes internationaux de promotion des droits de l’homme tels que :  la Commission Nationale des Droits de l’Homme, le Mécanisme National de Prévention de la Torture et l’Observatoire national des droits des femmes et des filles, qui ont contribué à fournir les garanties nécessaires à la protection des droits de l’homme, ont été mis en exergue à ces célébrations au niveau des wilayas de l’intérieur.

Par ailleurs, les organisations de la société civile ont aussi contribué à une campagne de sensibilisation visant à lutter contre le trafic des êtres humains et la migration en coopération avec le CDHAHRSC pour accompagner également les personnes victimes de traite et d’esclavage afin d’obtenir leurs papiers d’état civil.

Fatimata DEH

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img