L’opération de l’armée israélienne dans l’hôpital al-Chifa provoque de vives inquiétudes internationales

MADAR/Nouakchott/Le 16-11-2023

RFI – L’armée israélienne a lancé dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre une opération « ciblée » contre le Hamas dans l’hôpital al-Chifa, le plus important de la bande de Gaza où s’entassent des milliers de personnes mais qui reste considéré comme un site militaire stratégique du mouvement islamiste par Israël et les États-Unis.

Plusieurs organisations internationales ont exprimé leur inquiétude sur le sort des civils, tandis que l’ONU a demandé que « le carnage à Gaza » cesse. L’armée israélienne affirme mener une opération « ciblée » dans l’hôpital al-Chifa, le plus grand centre hospitalier de Gaza.

L’Autorité palestinienne estime qu’il s’agit là d’une « violation » du droit international. D’après l’AFP et l’agence palestinienne WAFA, les troupes israéliennes se sont retirées de l’hôpital et sont positionnées autour de l’infrastructure.

Ce mercredi soir, Israël a assuré avoir trouvé « armes et équipements militaires du Hamas » dans l’hôpital, des informations immédiatement contredites par le Hamas.

Une marche de cinq jours de Tel-Aviv jusqu’au bureau du Premier ministre israélien à Jérusalem a débuté mardi. Elle est menée par des proches des 240 otages retenus par le Hamas, qui réclament leur libération.

La police israélienne a annoncé mardi enquêter sur « plusieurs cas » de violences sexuelles commises sur des femmes par les commandos du Hamas lors des attaques du 7 octobre.

L’armée israélienne a annoncé avoir pris possession des bâtiments gouvernementaux, dont le Parlement, du mouvement islamiste palestinien Hamas dans la ville de Gaza.

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien a annoncé ce mercredi à 20h que le bilan des bombardements israéliens dans la bande de Gaza avait atteint les 11 500 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre, dont 4 710 enfants. Depuis cette date, plus de 1 200 Israéliens ont été tués, après un bilan revu à la baisse vendredi 10 novembre. L’armée israélienne fait état de 239 personnes retenues en otage par le Hamas.

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img