L’ouverture de la 37e réunion plénière du GAFMOAN aujourd’hui à Nouakchott

Madar/Nouakchott/04-12-2023

Renforcer la transparence et le contrôle des transactions bancaires, ainsi qu’à lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme : tel est l’objectif de la 37e réunion plénière du Groupement d’Action Financière du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (GAFIMOAN), dont les travaux ont été lancé ce lundi à Nouakchott. Cet événement, auquel participent divers organismes et institutions financières internationale est supervisé par le Premier ministre Mauritanien au Centre International des Conférences El Mourabitoun.

Au cours de ces rencontres plusieurs sujets d’une importance cruciale seront sujets abordés, compte tenu du contexte régional et international et des défis transfrontaliers menaçant directement la stabilité de nombreux pays, et compromettant leurs opportunités de développement.

C’est dans cette optique que le Premier ministre a affirmé dans son mot d’ouverture, que la Mauritanie, sous la direction éclairée de l’état a fort œuvré pour mettre en place un système intégré de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, en conformité avec les normes internationales. Il a souligné que la Mauritanie s’est, également, engagé activement dans la conception et la mise en œuvre de stratégies diversifiées visant à lutter contre divers défis tels que : la traite des êtres humains, la migration clandestine, l’extrémisme, le terrorisme, le crime organisé, ainsi que la corruption, notant que ces approches ont donné des résultats fructueux, appréciés par de nombreux partenaires et experts. Il a conclu ses propos en réaffirmé le soutien de la Mauritanie aux efforts cruciaux du GAFI, qui ont, largement, aidé la plupart des pays membres à mettre en œuvre des mesures de lutte contre le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes, conformément aux traités et normes internationaux.

De son côté, le Gouverneur de la Banque Centrale (BCM), président en exercice du GAFIMOAN a expliqué que le pays a employé d’énormes efforts pour rendre les priorités fixées durant son mandat soient en harmonie avec sa stratégie de développement. Avant d’ajouter que ces priorités ont concerné l’amélioration de l’efficacité du GAFI, le renforcement de la préparation des pays à l’évaluation mutuelle, le développement des compétences du personnel et des experts nationaux, ainsi que l’établissement de calendriers pour la troisième série d’évaluations mutuelles. Il a souligné également, que les plans et programmes du Groupement mis en œuvre au cours de l’année écoulée, lesquels ont contribué efficacement à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, soulignant que dans ce cadre l’organisation dix sessions de formation dans divers domaines et qui s’ajoutent à des avancées significatives en termes de gouvernance et d’efficacité.

Pour sa part, le secrétaire exécutif du GAFMOAN, a affirmé que la création du Groupement d’Action financière pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord répondait à l’initiative des pays de la région de lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. En soulignant la nécessité de promouvoir et de mettre en œuvre les normes et traités internationaux en la matière. Il a, par ailleurs, félicité la Mauritanie pour la présentation du cinquième rapport de suivi du groupement lors de cette réunion, qui met en avant les mesures positives prises pour renforcer durablement le système de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Il faut dire que la rencontre de Nouakchott discutera, au cours des deux prochains jours, de l’achèvement de l’actuelle série d’évaluations mutuelles des Etats membres, ainsi que de la préparation précoce de la prochaine série d’évaluations mutuelles. Mais aussi elle discutera également d’un rapport sur les applications, les programmes de formation et l’aide technique pour l’année 2024. Ainsi qu’une proposition des Émirats arabes unis au sujet de la mise en place d’une équipe chargée de l’exécution des sanctions financières et d’un projet de création d’un réseau commun pour la récupération d’actifs.

A noter que suite à une évaluation nationale des risques, une stratégie intégrée a été élaborée, permettant à la Mauritanie d’obtenir des scores impressionnants dans la plupart des recommandations du Groupement d’Action Financière, notamment en matière de conformité technique.

Cet événement a vu la participation des Ministres. Tels que de la Justice, de l’Economie, des Finances et de l’Equipement et des Transports, ainsi que du Commissaire aux Droits de l’Homme, du Directeur de Cabinet du Premier Ministre, du wali de Nouakchott-Ouest, du Vice-Président de la région de Nouakchott et des membres du corps diplomatique accrédités en Mauritanie.

Par Fatimata DEH

 

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img