Mauritanie : Les enseignants décrètent une grève générale

Les enseignants battent de nouveau le macadam. Une énième grève a commencé ce lundi. Elle va durer 9 jours. Cette nouvelle grève est initiée par les syndicats SIPES, FGTE, SLEM et APM.

Comme toujours, la principale revendication des enseignants c’est l’amélioration de leurs conditions de travail.

Il y a un mois, l’Union des Syndicats de l’Enseignement en Mauritanie avait diffusé sa Plate forme revendicative qui s’articule autour des points suivants :

  1. Une augmentation significative des salaires des enseignants (application de la règle d’or sur les salaires) et une augmentation de toutes les indemnités en les insérant sur le bulletin de salaire mensuel
  2. Octroyer des lots de terrain aux enseignants dans des zones permettant à l’enseignant de se déplacer pour travailler et contribuer à la construction de logements décents
  3. Une prime de motivation pour les enseignants dans les classes
  4. Annuler le corps d’enseignants adjoints et leur intégration dans le corps (b)
  5. Résolution de la situation des professeurs ayant des contrats (CDI) et leur intégration dans le statut général des agents contractuels de l’Etat pour qu’ils jouissent de tous les droits
  6. Classer l’école comme un établissement public au lieu d’une structure éducative
  7. Mettre à égalité la prime d’éloignement en la liant à la zone géographique
  8. Délivrer une carte professionnelle
  9. Formation continue
  10. Poursuivre le concours des enseignants chargés de cours dans l’enseignement secondaire
  11. Revoir et augmenter les allocations familiales
  12. Etendre l’assurance maladie aux parents et aux enfants après l’âge de la majorité

13.l’octroi des directeurs et les différentes instances de l’encadrement de l’indemnité de l’encadrement et payer les rappels sur cette indemnité.

  1. Création d’un outils transparent et équitable pour distribuer les budgets de fonctionnement des écoles fondamentales
  2. Confirmation d’une prime de chef de département pour les directeurs des études conformément au décret 08/2016
  3. Constitution d’un corps administratif pour la direction de l’école.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img