Mauritanie : trois sociétés en compétition pour connecter le pays à son deuxième câble sous-marin à fibre optique

MADAR/Nouakchott/Le 14-11-2023

Agence Ecofin – Le gouvernement mauritanien veut renforcer l’infrastructure télécoms nationale pour garantir des services fiables à toute la population. Actuellement, le pays dépend essentiellement du seul câble ACE auquel il s’est connecté en 2011.

Le projet de liaison de la Mauritanie à un second câble sous-marin à fibre optique a suscité l’intérêt de la société sénégalaise Sonatel, de la Mauritania Submarine Link Consortium et de la société irlandaise EllaLink.

La commission de passation des marchés publics du ministère de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration a confirmé avoir reçu les offres de ces trois entreprises.

C’est en août dernier que le gouvernement mauritanien a lancé l’appel d’offres pour la connexion du pays à un deuxième câble sous-marin à fibre optique. Le contrat comprend la fourniture du câble et des équipements sous-marins, la construction de l’infrastructure de réception, la prestation du service de connectivité ; la maintenance de l’ensemble du réseau… Le projet devrait être exécuté dans un délai allant de 24 à 36 mois au maximum.

Le projet de connexion de la Mauritanie à un deuxième câble sous-marin a été dévoilé en mai 2022. L’initiative s’inscrit dans le cadre du projet « WARCIP Mauritanie » qui vise à accroitre la couverture géographique des réseaux à bande passante de grande capacité et diminuer les coûts des services de communications dans le pays. Elle est soutenue par la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement (BEI) qui y contribuent à hauteur de 10 millions € et 25 millions € respectivement.

Le nouveau câble viendra renforcer l’infrastructure numérique nationale de la Mauritanie, complétant les capacités du câble « African Coast to Europe » (ACE) auquel le pays s’est connecté en 2011. Ce câble devrait permettre de fournir aux populations et aux entreprises mauritaniennes une connectivité Internet à haut débit fiable et de qualité, tout en accélérant la transformation numérique du pays.

D’après les dernières statistiques de l’Autorité de régulation (ARE), la Mauritanie comptait 3,28 millions d’abonnés aux services Internet (fixe et mobile) en 2021. Cela représente un taux de pénétration de 76 %.

Isaac K. Kassouwi

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img