Me Lô Gourmo tire à boulets rouges contre les « particularistes » anti-pacte

MADAR/Nouakchott/Le -03-02-2024

Invité hier soir de l’émission « Dialogue Politique » diffusée en direct sur la plateforme du site « Madar », Me Lô Gourmo Abdoul, vice-président de l’Union des Forces du Progrès (UFP) a estimé que le Pacte Républicain prend en compte tous les problèmes du pays et constitue une chance pour les régler. Mais, a-t-il estimé des forces opportunistes aussi bien au sein de l’opposition que du système œuvrent pour le blocage du pacte.

Me Lô a de ce fait tiré à boulets rouges contre les extrémistes anti-pacte affirmant qu’ « Une Sainte Alliance anti-Pacte a été contractée entre les particularistes au sein du régime et au sein de l’opposition institutionnelle, pour que jamais les questions liées à l’unité nationale et à la cohésion  sociale ne fassent l’objet d’un débat quelconque, à plus forte raison, d’un large consensuel, pour les régler définitivement. Pour les uns et les autres, la crispation identitaire et la haine entre nos communautés sont la seule voie possible pour justifier leur positionnement dans le paysage politique. Il s’agit donc d’un fonds de commerce, au sens capitaliste du terme. Pourvu que soit maintenues les contradictions entre communautés, la mobilisation électoraliste en leur faveur respective,  est assurée. Peu importe à quel prix. Peu importe que cela soit au détriment de l’avenir du pays et de la cohésion nationale nécessaire à tout progrès social. Ces particularistes arabes et negro-africains sont en apparence en permanente confrontation mais en réalité sont en perpétuelle alliance depuis des décennies pour saboter toute possibilité de résoudre intelligemment et de façon consensuelle les difficultés   liées  à notre vivre-ensemble en tant que nation plurielle ainsi que certains des problèmes spécifiques  hérités de notre passé récent et douloureux.   Le particularisme compromet nos chances de sortir du guêpier dans lequel nous a plongé un Etat encore en construction, tel qu’herité du colonialisme et du néocolonialisme.

Le Pacte est une chance historique qu’il est du devoir de tout patriote de préserver. » a-t-il conclu.

La Rédaction

 

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img