Nations unies : la guerre dans la bande de Gaza a causé le déplacement de 1,5 million de personnes

MADAR/Nouakchott/Le 04-11-2023

Agence Anadolu – – La coordonnatrice humanitaire de l’Onu pour les territoires palestiniens occupés, Lynn Hastings, a déclaré que la situation dans l’enclave palestinienne est « catastrophique » et s’aggrave en raison de l’intensification des frappes israéliennes.

La coordonnatrice humanitaire des Nations unies pour les territoires palestiniens occupés, Lynn Hastings, a annoncé que, depuis le 7 octobre dernier, 1,5 million de Palestiniens ont été déplacés dans la bande de Gaza.

C’est ce qui ressort de son intervention par vidéoconférence, ce vendredi, lors d’une réunion organisée par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au siège de l’Onu à New York.

Hastings a déclaré que la situation humanitaire dans la bande de Gaza est « catastrophique » et s’aggrave à cause de l’intensification des frappes israéliennes sur la bande de Gaza.

Elle a indiqué que le bilan des victimes à Gaza, depuis le 7 octobre, avoisinait les 9 000 morts et qu’environ 23 000 personnes avaient été blessées.

La responsable onusienne a souligné que les femmes et les enfants représentent plus des deux tiers des victimes.

« Le nombre de personnes déplacées à Gaza s’élève désormais à environ 1,5 million, dont plus de 690 000 ont trouvé refuge dans les installations de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, ndlr) », a-t-elle fait savoir.

Et d’ajouter que « La vérité est qu’il n’existe aucun endroit véritablement sûr » dans la bande de Gaza.

Hastings a affirmé que 50 installations appartenant à l’UNRWA ont été bombardées et que 72 membres du personnel de l’office avaient été tués.

Elle a souligné que l’accès à la nourriture et à l’eau est devenu une crise majeure dans la bande de Gaza.

La coordonnatrice de l’OCHA a avancé le chiffre d’environ 1,2 milliard de dollars, qui seraient nécessaires pour répondre aux besoins de tous les habitants de Gaza et des 500 000 habitants de la Cisjordanie, jusqu’à la fin de cette année.

AA / New York / Serife Cetin

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img