Niger : le CNSP lance le « fonds de solidarité pour la sauvegarde de la patrie »

MADAR/Nouakchott/Le 17-10-2023

Face aux multiples sanctions et à l’isolement dont fait face le pays, les autorités nigériennes se tournent vers des solutions endogènes pour combler le déficit budgétaire. Entre taxe et appel à la solidarité, le général Tchiani et ses hommes doivent combler le gap.

Les Nigériens devront prendre en charge leur développement. C’est qui a été décidé par les autorités avec mise en place du « fonds de solidarité pour la sauvegarde de la patrie ». Avec des prélèvements prévus sur des secteurs variés tels que les entreprises, les hydrocarbures et la diaspora, ce fonds ambitionne d’apporter une bouffée d’oxygène au budget national. La proposition inclut notamment un prélèvement sur les péages et un autre sur les billets d’avion.

Cela intervient après la suspension par les Etats unies des différentes formes d’aide publique au développement du Niger, y compris le programme Millinium Challenge Corporation (MCC). Ces aides s’élèvent   à près de 500 millions de dollars soit plus 300 milliards de Francs CFA. Un gap énorme donc que les autorités doivent combler car la prévision budgétaire, pour l’année 2023 a connu une baisse 40% au regard des sanctions de la communauté internationale. Cette suspension est comme le coup de plus.

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img