Nouakchott : déclaration du ministre de l’éducation nationale et de la réforme du système éducatif l’ors de la commémoration de la journée mondiale de l’éducation

Madar/Nouakchott/25-01-2024

Sous le slogan, « Réforme de l’éducation, opportunités et défis », a été organisée une manifestation pour commémorer la journée mondiale de l’éducation. Organisée par le ministère de l’Education nationale et de la Réforme du système éducatif et supervisée par le ministre le ministre de l’Education nationale.

Dans cette optique ce dernier a souligné que l’éducation joue le rôle du cœur dans le corps de l’État avant de déclarer que le choix de l’école normale pour commémorer cette journée est judicieux et professionnel. Il affirme que compte tenu de la symbolique de cet édifice éducatif, qui forme des enseignants, qui sont unanimement reconnus comme la pierre angulaire et le pilier solide de la scène éducative. Il a aussi félicité les élèves enseignants pour l’opportunité qu’ils ont eue d’étudier les langues nationales pulaar, soninké et wolof », réitérant la nécessité de saisir cette opportunité et de prendre toutes les mesures pour gérer autant de ressources humaines et de moyens logistiques que possible afin d’assimiler rapidement les compétences possibles dans ces langues.

Le directeur général de l’Ecole normale de Nouakchott, a évoqué les objectifs de la perpétuation de cette journée, au cours de laquelle chacun se souvient du bonheur, du développement et de la performance de l’éducation pour les nations. Qui étaient à l’arrière de la civilisation et de l’économie et sont devenues pionnières et avancées dans tous les domaines. Avant d’ajouter que les écoles de formation des enseignants ont connu de nombreuses réformes ces dernières années. Notamment l’amélioration des procédures d’abonnement pour les futurs enseignants et la rédaction d’un programme basé sur des axes et allant de la théorie à l’apprentissage. Il a souligné que ces réformes comprenaient l’introduction de la numérisation au cœur des supports de formation en raison de son importance, la mise en place d’une cellule de suivi pédagogique pour les deux composantes. Mais aussi le corps des chefs d’établissement pour la campagne du voleur, l’amélioration des procédures d’évaluation de la certification et l’introduction des langues nationales dans les programmes d’études de l’institution en application des recommandations de la loi d’orientation de l’éducation.

Fatimata DEH

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img