Nouakchott : des experts marocains et mauritaniens pensent « la ville de demain »

MADAR/Nouakchott/Le 02-12-2023

Le colloque international Energie et Ville du Futur, organisé à Nouakchott, a achevé ses travaux. Durant trois journées, la conception des villes du futur a fait l’objet de réflexions, de débats et d’exposés scientifiques et techniques, et ce, avec la participation d’experts marocains.

« L’édition Mauritanienne apportera beaucoup à notre réflexion sur la Ville de demain » conclut le Professeur Mohammed El Ganaoui, président Lorrain de la série EVF, à cette occasion.

Comme c’était le cas des éditions précédentes, celle de Nouakchott a tenu une nouvelle promesse en apportant à travers les acteurs de la cité et les scientifiques un état de l’art juste et équilibré d’une ville dynamique en pleine expansion horizontale .. Une question ouverte à un colloque thématique international comme EVF.

Les exposés classiques ont porté sur le bâtiment (paroi, enveloppe, urbanisme, architecture, ..), le mix énergétique (PV, PVT, Géothermie, Biomasse, ..). Une conférence sur l’Hydrogène durable en Mauritanie a montré l’intérêt du pays pour ce sujet, mais aussi le stockage, la gestion à travers le numérique et l’intelligence artificielle (IoT, IA, ..). Les exposés spécifiques ont concerné l’environnement, l’eau, les nuisances, les risques naturels, les risques industriels, .. etc, notamment ceux encouru par la Mauritanie de demain.

Des conseillers de la présidence de la république, du premier ministre pour l’habitat, pour l’énergie ; des responsables aux ministères de l’environnement ont participé activement et apporté un état des lieux, des éléments de programmation mais aussi de vision de Nouakchott et de la Mauritanie de demain.

Des travaux pratiques de jeunes chercheurs ont concernés des cas d’école comme l’audit énergétique local, la dépollution de l’eau par ajout de nano-particules, production photovoltaïque, réseaux électriques, ..cela illustre le côté appliquée de la physique au contexte de transition énergétique et celui du réchauffement climatique.

A travers des exposés riches et pragmatiques pour la ville et le pays, les débat était constructifs et porteurs de vraies questions. La cérémonie de clôture a souligné l’importance d’une opportunité de contraste entre cette édition du sud et une future édition largement souhaitée aux grands paris.

Pour rappel, EVF a été créé en partenariat entre L’Université de Lorraine en particulier l’Institut Henri Poincaré de Longwy, une école d’Ingénieurs du Grand Paris ECAM – EPMI située à Cergy Pontoise et l’Université de Queens en Ontario au Canada en 2013.

EVF a connu sa première édition en 2014 à Cergy Pontoise et une à Longwy en 2017. Les autres ont eu lieu au Maroc, au Canada, en Inde s’inspirant chaque foi d’un contexte local pour alimenter une réflexion globale sur la cité.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img