Organisation des séminaires régionaux sur l’activité physique et la santé par le ministère de la santé à Nouakchott

Madar/ Nouakchott/08-12-2023

Le ministère de la Santé avec le concours de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ont organisés ce jeudi à Nouakchott, des séminaires régionaux sur l’activité physique et la santé.  Ces rencontres, de deux jours, à Nouadhibou, Tiguint et Boghé ont pour objectif de diffuser les lignes directrices récemment adoptées par le ministère en matière d’activité physique. Mais aussi de renforcer les capacités des acteurs régionaux dans le domaine de l’activité physique et de la santé.

Ces activités visent aussi à diffuser des orientations auprès de l’ensemble des parties prenantes, notamment les directeurs régionaux de la santé publique dans les wilayas, les directeurs régionaux de l’éducation et les organisations de la société civile.

Il a noté que dans ce contexte, ces activités vont annoncer officiellement le lancement des trois ateliers régionaux sur l’activité physique et la santé. Dont les objectifs sont basés sur la diffusion des directives nationales sur l’activité physique récemment adoptées par le ministère de la Santé. Notamment de mener une campagne de sensibilisation en faveur de l’activité physique et de la santé.

« Au niveau régional, il sera procédé dans toutes les wilayas du pays au renforcement des capacités des acteurs locaux dans le domaine de l’activité physique et de la santé ». Affirme le secrétaire général du ministère de la santé qui a supervisé cet évènement. Il a ajouté que ces séminaires visent à mettre en œuvre les engagements de l’état, dont l’objectif est de rehausser le niveau de santé des citoyens. En leur offrant une culture préventive qui contribue de manière significative à réduire le niveau d’exposition aux risques qui les amènent à développer des maladies mortelles et chroniques. Le secrétaire souligne, que l’organisation de ces événements pour l’activité physique, rentre dans le cadre de lutte contre les maladies chroniques et autres. Étant donné que la pratique régulière est classée comme l’une des principales raisons qui réduisent le risque de développer certains problèmes et maladies courants, tels que : les maladies non transmissibles et les facteurs de risque associés « surpoids, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, diabète du deuxième degré, en plus de l’ostéoporose, et cancer du côlon et du sein ».

Pour sa part, le directeur adjoint de la santé publique, a indiqué que ces forums régionaux viennent faire circuler les directives nationales en matière d’activité physique et de santé, adoptées par le ministère de la Santé en juillet 2022, expliquant que ces forums couvriront l’ensemble du territoire national.

Le Représentant par intérim de l’OMS à Nouakchott, a souligné que l’activité physique est un élément fondamental de notre existence, souvent négligé dans le tourbillon de nos vies. Avant d’expliquer que le maintien d’une vie active à d’innombrables bienfaits sur notre santé tant physique que mentale. L’Organisation mondiale de la santé recommande 150 à 300 minutes d’activité physique par semaine pour chaque adulte, notant que dans ce contexte, des ateliers régionaux seront organisés sur les directives nationales pour l’activité physique en Mauritanie », a conclu le responsable de l’OMS.

Il faut dire que la pratique de l’activité physique a un impact positif sur la santé mentale et la qualité de vie. Il a été prouvé qu’en fin de compte, que les personnes physiquement actives vivent plus longtemps, et l’activité physique comprend toutes les activités qui peuvent être pratiquées dans différents contextes de la vie quotidienne telles que : l’activité physique au travail, en voyage, à la maison et l’activité physique récréative. C’est dans cette optique que l’inactivité physique occupe au niveau mondial, la quatrième place parmi les facteurs de risque qui conduisent à la mort prématurée. Ce qui fait que l’activité physique régulière a un effet protecteur important contre toute une série de maladies et d’affections courantes, telles que : le surpoids, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, le diabète du deuxième degré, l’ostéoporose, ainsi que certains cancers ».

Rappelons que la Mauritanie a adopté en 2022, les directives nationales pour l’activité physique et la santé, lors d’un atelier national multisectoriel, avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé, qui prévoit de les diffuser à tous les niveaux.

Fatimata DEH

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img