Organisation d’un atelier sur la mise en œuvre des capacités du règlement sanitaire international (RSI) en Mauritanie

Madar/Nouakchott/07-11-2023

Activer la réponse de la Mauritanie aux recommandations du Règlement sanitaire international 2005 : Tel est l’objectif d’un atelier de formation sur l’évaluation externe conjointe de la mise en œuvre des capacités du Règlement sanitaire international (RSI) 2005 en Mauritanie. Cet atelier est organisé par le ministère de la Santé en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ce lundi à Nouakchott. Cinq jours durant, cette rencontre, qui réunit une cinquantaine de participants, est supervisée par une équipe de 14 experts internationaux issus des bureaux régionaux et nationaux de l’OMS, pour une évaluation externe conjointe de la réponse de la Mauritanie aux recommandations du RSI 2005.

« L’atelier vise à évaluer de manière externe la réponse de la Mauritanie aux recommandations du RSI 2005 adoptés en 2007 par 194 États membres de l’OMS », a expliqué le secrétaire général du ministère de la Santé, dans son allocution à cette occasion. Avant d’ajouter que ces propositions imposent aux États membres d’œuvrer afin d’assurer un niveau minimum de capacités nationales nécessaires à la détection précoce et à la réponse aux épidémies.

Le secrétaire général du ministère a souligné que la propagation d’épidémies meurtrières ces dernières années est devenue une préoccupation pour les gouvernements et les organismes de santé, en raison de la menace qu’elle fait peser sur la santé publique et sur les échanges économiques entre les Etats. Et, aussi mis en mis en exergue les graves catastrophes que les épidémies peuvent parfois causer, en raison de la rapidité avec laquelle elles se répandent ainsi que du faible degré de préparation pour y faire face. L’expérience montre que l’évaluation continue des recommandations du RSI 2005 est considérée comme un facteur essentiel pour améliorer le système de contrôle épidémiologique pour la détection précoce et la réponse aux épidémies, a-t-il, conclu.

Pour sa part, la représentante résidente de l’OMS en Mauritanie a indiqué que la 58ème Assemblée Mondiale de la Santé a adopté en mai 2005 le RSI 2005, qui est ensuite entré en vigueur le 15 juin 2007. Elle a inscrit l’objectif de cette décision dans le cadre de la prévention de la propagation des maladies ainsi que pour s’en protéger, lutter contre les épidémies et y répondre rapidement par des mesures de santé publique proportionnelles et limitées aux risques qu’elles présentent pour la santé publique. A-t-elle terminé.

L’atelier a vu la participation de plusieurs personnalités dont le Secrétaire Général du ministère de l’élevage, du Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, du Directeur Général de la Santé Publique, du Chef de la Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie et de plusieurs responsables du Ministère de la Santé.

Fatimata Deh

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img