Organisation d’un débat sur le thème « l’indépendance et la langue » par le groupement de la langue arabe à Nouakchott

 

Madar/Nouakchott/29-11-2023

Sous le thème : « la langue arabe et l’indépendance », le groupement de la langue arabe a organisé un débat à Nouakchott en collaboration avec des organisations et centres œuvrant au service et à l’autonomisation de la langue arabe en Mauritanie. Cette rencontre qui a réuni un certain nombre de chercheurs a pour objectif d’évaluer le statut de la langue arabe dans la réalité des sphères administratives, d’une part, et à chercher à l’autonomiser et à lui permettre de remplacer la langue du colonisateur, d’autre part.

Les discussions de cette rencontre tournaient autour de l’intérêt de la langue arabe en tant que principal déterminant de l’identité de la société. Mais aussi de garantir son unité et sa cohésion, et surtout le lien étroit entre l’indépendance nationale et la souveraineté linguistique.

Au cours de cette rencontre le député et président du conseil de la langue arabe en Mauritanie a mis en exergue un certain nombre de mesures permettant à la langue arabe de rayonner, surtout depuis la décision du bilinguisme jusqu’à la promulgation de la Constitution de 1991. Une décision selon lui, qui a fait de l’arabe la seule langue officielle de la République islamique de Mauritanie. Il a expliqué que cette mesure en dépit de son importance n’a pas empêché les sphères officielles de privilégier la langue française dans leurs écrits et leurs correspondances.

Au terme de ce débat, les participants ont pu suivre une intervention virtuelle sur le concept de l’indépendance culturelle et son importance dans le progrès et la prospérité des nations. Une intervention qui présentait quelques modèles pour certaines sociétés qui ont refusé d’abandonner leur langue et leur culture, ce qui les a fait progresser rapidement, comme le Japon et la Corée. Selon l’intervenant, Dr. Moctar El Ghoth

De même, la rencontre a été soldée par un communiqué final qui comporte les mesures suivantes :

-Prolonger de la période de célébration de la Journée mondiale de la langue arabe à un mois complet à partir de cette année, et le soutien des activités visant à renforcer la langue arabe et activation de l’article VI de la Constitution mauritanienne, qui fait de l’arabe la seule langue officielle de la République islamique de Mauritanie ;

– Ouvrir de la porte à tous les organismes et organisations travaillant au service de la langue arabe pour qu’ils rejoignent la Coordination de la langue arabe et participent aux activités du mois de la langue arabe ;

-Apprécier les progrès accomplis jusqu’à présent dans la réalisation de l’indépendance culturelle et de la souveraineté linguistique, et inviter les agences gouvernementales compétentes et le secteur privé à faire davantage pour renforcer l’indépendance culturelle et la souveraineté linguistique de la Mauritanie.

Il a été aussi recommandé de s’ouvrir aux autres langues à des fins de communication, d’échange de bénéfices, de recherche scientifique et autres, sans préjudice de l’espace fonctionnel et souverain de la langue officielle du pays et des langues nationales.

Cette déclaration a été signée par plus d’une dizaine d’organismes, d’organisations et de centres œuvrant au service et de l’autonomisation de la langue arabe en Mauritanie.

Fatimata DEH

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img