Ouverture à Nouakchott, la Conférence internationale sur l’autonomisation des femmes leaders dans le domaine du numérique

Madar/Nouakchott/22-12-2023

Ce jeudi à Nouakchott s’est tenue l’ouverture des travaux de la conférence internationale sur « Le rôle des femmes leaders dans l’autonomisation des femmes dans le domaine numérique ». Organisée par l’organisation islamique pour l’Éducation, la Science et la Culture (ISESCO), en coopération avec les universités du monde islamique, cette rencontre est supervisée par la Première Dame Mauritanienne, dans les locaux de  l’Ancien Palais des Congrès et a réuni plusieurs membres du gouvernement, du directeur général de l’ISESCO et la première dame sénégalaise.

L’organisation de cette conférence internationale a pour objectif d’examiner les moyens de renforcement des capacités des femmes à accéder aux différents domaines de l’industrie numérique et leur permettre de partager les meilleures pratiques et d’exprimer leurs points de vue et expériences dans le monde du numérique.

Il faut dire, que les activités de cette conférence s’inscrivent dans la perspective des efforts régionaux et internationaux concertés et successifs, pour valoriser et défendre l’orientation stratégique visant à faire progresser le rôle des femmes et à les autonomiser. Mais surtout à renforcer leur position et leur leadership dans les domaines de la numérisation, des technologies de l’information, des industries numériques, de l’innovation et des communications, et à bénéficier de leur récolte dans les domaines de la technologie.

La Première Dame Mauritanienne, a exprimé son espoir de voir cette conférence constituer une opportunité de partage des opinions, des idées et des expériences pour entrevoir une approche globale qui garantit l’égalité des chances pour un accès plus juste et plus équitable des femmes au monde du numérique. Elle dit considéré cette rencontre comme un défi auquel font face les sociétés et auquel sont confrontés les projets de développement et les programmes de réforme et d’intégration sociale. Elle a souligné que cette conférence intervient à la fin d’une journée avant la conclusion d’une année riche en actions culturelles dans divers domaines, au cours de laquelle Nouakchott a été la capitale de la culture dans le monde islamique. Avant d’ajouter que  la promotion du développement au sein des sociétés islamiques demeure tributaire de l’autonomisation et de la capacité des femmes du monde islamique à participer efficacement dans divers domaines de la vie. L’héritage islamique regorge également de preuves de la contribution des femmes dans ce domaine et du rôle historique qu’elles ont joué et qui a démontré leur compétence, leur intelligence et leurs capacités dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture. A-t-elle dit et en réaffirmant que tous les hommes et toutes les femmes sont des partenaires dans la construction du projet de société auquel nous aspirons, la création des générations et la confection de notre devenir. C’est dire qu’il n’y a aucun moyen pour une société de progresser, de se développer et de s’émanciper sans que les femmes n’aient des opportunités réelles de promotion et d’autonomisation.

le ministre de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, a indiqué que les objectifs et axes les plus importants de la stratégie de transformation numérique dans le pays visent à fournir un environnement approprié aux femmes dans le domaine numérique. Il a ajouté que la réalité exige de la vigilance pour faire face aux défis auxquels sont confrontées les femmes dans ce domaine et requiert de notre part de les qualifier de manière à leur permettre d’exceller dans le domaine du numérique et des technologies de la communication.

Pour sa part, la ministre de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Famille, déclare que le gouvernement s’efforce de créer un contexte promouvant le bien-être à toutes les femmes mauritaniennes en réduisant les disparités entre elles et les hommes afin de les impliquer dans les différentes sphères de décision. Avant d’ajouter que la femme mauritanienne représente 52% de la population, dont la plupart sont des filles. Une telle présence leur a permis de participer de manière significative au gouvernement, occupant ainsi de nombreux postes sensibles dans le pays.

La présidente du conseil régional de Nouakchott, a déclaré que cette conférence s’inscrit dans le contexte général de la politique du gouvernement mauritanien tendant à autonomiser les femmes en favorisant leur accès aux emplois dans l’économie numérique, compte tenu des opportunités qu’offre ce domaine, opportunités qui ne sont pas nécessairement fournies par les marchés du travail traditionnels.

Bouclant les intervention, le directeur général de l’ISESCO et secrétaire général de l‘Union des universités du monde islamique, a mis l’accent sur l’acte d’autonomisation qui est un acte qui prévoit l’avenir, et doit être noble et sensible aux besoins, conscient des priorités, pour faire une introspection des risques et absorber les évolutions. Il a poursuivi en disant que la transformation numérique est devenue la clé des débouchés de l’époque, et que toutes les femmes leaders doivent s’armer de son matériel et de ses équipements.

A noter que cette conférence constitue une étape importante sur la voie de l’autonomisation des femmes en général dans divers aspects de la vie, en particulier dans le domaine de la numérisation et de l’innovation. Ce qui conduira à un développement humain durable et équilibré exempt de toute forme de discrimination et d’exclusion mais surtout à l’autonomisation des femmes dans nos sociétés qui devraient occuper une place de choix dans toute vision stratégique qui cherche à réaliser la renaissance souhaitée.

Le maire de la Commune de Tevragh Zeina, le président du Haute Commission pour la Célébration de Nouakchott comme Capitale de la Culture dans le Monde Islamique, les femmes leaders et expertes dans les domaines de la technologie, de l’innovation et de la transformation numérique, et les autorités administratives et sécuritaires de la moughataa ont assisté à cette cérémonie.*

Fatimata DEH

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img