Parlementaire : La politique du gouvernement repose sur l’investissement financier afin d’augmenter les impôts

MADAR/Nouakchott/Le 29-01-2024

Le député du Parti du Rassemblement national pour la réforme et le développement, Tawasoul Isselkou Ould Bahah, a déclaré que la politique du gouvernement mauritanien repose sur l’idée « d’investissement financier en vue d’augmenter les impôts des citoyens ».
Cette déclaration a été faîte au cours de ses réponses au Premier ministre mauritanien Mohamed Bilal Massoud lors de sa présentation au Parlement des résultats du travail du gouvernement au cours de l’année écoulée et de son programme pour l’année en cours.
Ould Bahah a ajouté : « À un moment donné, le gouvernement mauritanien a remarqué que lorsque les hommes d’affaires construisent des usines, cela augmente les recettes fiscales sur les matériaux de ces usines. Le gouvernement a dit : « Pourquoi attendons-nous les hommes d’affaires ? » et il a élaboré une nouvelle politique appelée investissement financier afin d’augmenter les impôts du citoyen mauritanien.
Ould Bahah a donné l’exemple de l’usine laitière de Néma, qui, selon lui, a coûté à l’État 15,3 millions de dollars, soit une avance de la Banque d’import-export de l’Inde, et chaque année, l’État verse 700 millions d’ouguiya à la Banque indienne.
Ould Bahah poursuit : « Peu importe ce que rapporte l’usine, mais ce qui est important c’est ce qu’elle permettra en termes d’augmentation des taxes et des droits de douane sur le lait importé par le peuple mauritanien ».
Ould Bahah a souligné que « le droit de douane sur le lait était de 1,2 millions d’ouguiyas, et il est passé à 2,2 millions d’ouguiyas, et par conséquent le prix d’une boîte de lait est passé de 250 ouguiyas à 300 et 350 ouguiyas ».

 

 

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img