Premier ministre : La loi « Karama » fournira un outil juridique pour lutter contre la violence à l’égard des femmes

MADAR/Nouakchott/Le 27-01-2024

Le Premier ministre Mohamed Ould Bilal Massoud a déclaré que le projet de loi Karama (dignité) fournira un outil juridique supplémentaire pour protéger les victimes et lutter contre les diverses formes de violence contre les femmes.Lors de sa présentation jeudi au Parlement du programme 2024 de son gouvernement, Ould Bilal a confirmé que l’organisation de plusieurs convois de sensibilisation aux droits des femmes et des filles dans de nombreuses wilayas du pays constitue un complément à la mise en place d’un bureau d’accueil des plaintes.Il y a quelques mois, le ministère mauritanien de la Justice a organisé un atelier de sensibilisation pour discuter d’un projet de loi portant lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.Après la fin de l’atelier, les réseaux sociaux ont été témoins d’opinions mitigées sur le projet, qui avait suscité plusieurs discussions au cours de la période récente, entre ceux qui considéraient qu’il était nécessaire de préserver la dignité des femmes et de les protéger de la violence, et ceux qui y voyaient comme un moyen de les libérer, à la lumière des propos de certaines personnes qui y voyaient la violation de certains préceptes de la loi islamique.Le gouvernement a confirmé, par l’intermédiaire du ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, le porte-parole officiel, Nani Ould Chrouqa, qu’il n’y a contradiction avec la loi.Ould Chrouqa avait confirmé que le projet de loi susmentionné avait été transmis au Conseil suprême de la fatwa et des recours gracieux et à l’association des Oulémas.  

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img