Les militaires nigériens : nous acceptons l’initiative algérienne

Le Conseil militaire au pouvoir au Niger a annoncé mardi son accord sur l’initiative d’arbitrage de l’Algérie pour rétablir l’ordre constitutionnel, affirmant que la période de transition serait déterminée par un forum national inclusif.

Selon la publication française « Le Monde », le ministère des Affaires étrangères du Niger a déclaré dans un communiqué qu’il était « prêt à examiner l’offre d’arbitrage de l’Algérie », notant que « la durée de la période de transition » serait déterminée uniquement par un « forum national inclusif et non six mois comme annoncé ».

Le ministère algérien des Affaires étrangères a annoncé lundi avoir « reçu par l’intermédiaire du ministère des Affaires étrangères de la République du Niger une correspondance officielle indiquant l’acceptation de l’arbitrage algérien visant à élaborer une solution politique à la crise en cours dans ce pays frère », ajoutant que « cet accord sur l’initiative renforce l’option d’une solution politique à la crise au Niger et ouvre la voie à la fourniture des conditions nécessaires qui pourraient faciliter la fin de cette crise par des moyens pacifiques, dans le respect des intérêts du Niger et de la région dans son ensemble ».

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ahmed Aouatif, avait annoncé à la fin du mois d’août dernier une initiative pour résoudre la crise au Niger, qui conduirait au retour de l’ordre constitutionnel après six mois.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img