Selon le Hamas, plus de 5000 Gazaouis sont morts dans les bombardements israéliens

MADAR/Nouakchott/Le 2 4-10-2023

Le Temps – Le ministère de la santé du Hamas annonce la mort de 5087 Palestiniens, dont 2055 enfants, alors que la bande de Gaza peine toujours à recevoir de l’aide humanitaire. Ce lundi, un troisième convoi est entré depuis le poste frontière de Rafah.

Les Etats-Unis estiment que tout cessez-le-feu à Gaza décrété par Israël profiterait au mouvement islamiste palestinien Hamas en lui donant «la possibilité de se reposer, de se rééquiper et de se préparer à continuer à lancer des attaques terroristes contre Israël», a déclaré à la presse le porte-parole du département d’Etat, Matthew Miller. Une perspective «intolérable pour Israël».

Auparavant lundi, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, soulignait que les dirigeants des Vingt-Sept pourraient soutenir un appel en faveur d’une «pause humanitaire» pour favoriser l’arrivée de l’aide dans la bande de Gaza, assiégée par l’armée israélienne.

Le Hamas dit avoir libéré deux autres otages. «Nous, les Brigades Al-Qassam, grâce à la médiation égypto-qatarie, avons libéré les deux détenus, Nurit Yitzhak et Yochved Lifshitz», indique un communiqué du mouvement islamiste palestinien.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img