Sénégal : un nouveau gouvernement qui mise sur la continuité avant les élections

RFI Afrique – Au Sénégal, la nomination d’un nouveau gouvernement a eu lieu, cinq jours après sa dissolution par Macky Sall. C’est le Premier ministre reconduit et candidat du pouvoir à la présidentielle, Amadou Ba qui s’est chargé de faire l’annonce de ce gouvernement de la continuité.

Sur les 39 ministres de ce nouveau gouvernement, seuls six font leur entrée dans cette équipe chargée d’emmener le Sénégal aux élections en février prochain. Parmi les nouveaux, figurent El Hadji Omar Youm, jusque-là président du groupe parlementaire de la coalition au pouvoir. Il devient ministre des Forces armées.

Autre nouveauté : la création d’un ministère dédié au développement du chemin de fer. Ce sujet est une priorité du président sortant Macky Sall, a insisté son dauphin, insistant notamment sur la restauration de la voie ferrée jusqu’à la ville de Tambakunda sur l’axe qui mène à Bamako.

Pour le reste, la plupart des ministres étaient déjà dans le précédent gouvernement. Mais quelques changements ont été opérés pour les ministères régaliens. Aïssata Tall Sall, ex-ministre des Affaires étrangères, a échangé son portefeuille avec celui d’Isamaïla Madior Fall, auparavant à la Justice.

L’ex-ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, devient lui ministre du Pétrole, cédant ainsi son portefeuille à l’ancien ministre de la Défense, Sidiki Kaba.

Cette nouvelle équipe perd aussi quelques femmes. Sur les 39 membres, seules 6 sont des femmes.

Au final, Amadou Ba semble parier sur la continuité et l’absence de changement pour un gouvernement dont la principale mission va être d’organiser la présidentielle et de donner envie aux Sénégalais de voter pour le candidat du pouvoir.

Avec notre correspondante à Dakar, Léa-Lisa Westerhoff

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img