Situation tendue en Guinée-Bissau

MADAR/Nouakchott/Le 02-12-2023

Des affrontements ont opposé hier soir des éléments de la Garde nationale aux forces spéciales.
Ce matin, l’armée annonce que la situation est « totalement sous contrôle », après l’arrestation du chef de la garde nationale.

Ce dernier était retranché dans une caserne de Bissau.

Ces échanges de tirs faisaient suite à ce qui s’apparente à une tentative d’évasion de deux hautes personnalités de l’État soupçonnées de corruption. Le commandant qui dirigeait cette opération s’est finalement rendu. Il s’agit du colonel Victor Tchongo.

Il commandait donc les éléments de la garde nationale qui ont exfiltré de leur cellule le 30 novembre 2023 le ministre de l’Économie Souleiman Seidi et le secrétaire d’État au Trésor public Antonio Monteiro. Les hommes armés s’étaient ensuite retranchés dans une caserne située dans le quartier Santa Luzia.
L a Guinée-Bissau est régulièrement secoué par des bruits de bottes du fait d’une situation politique instable.

Notons que ces événements ont eu lieu en l’absence du président de la République qui est en déplacement à l’étranger.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img