Traoré: Notre priorité est d’assurer le niveau minimum de sécurité avant d’envisager l’organisation d’élections

MADAR/Nouakchott/Le -05-02-2024

Le chef de la junte militaire au pouvoir au Burkina Faso, Ibrahim Traoré, a déclaré que sa priorité était d’assurer un niveau minimum de sécurité dans son pays, avant d’envisager d’organiser des élections.
Les médias burkinabés ont cité Traoré soulignant que « le contrôle du territoire national est une condition indispensable à l’organisation des élections ».
Le chef de la junte militaire a poursuivi : « Il faut qu’il y ait un minimum de sécurité, pour que s’il y a une campagne, les gens puissent aller partout au Burkina Faso pour expliquer leurs idées au peuple burkinabé. »
Traoré a indiqué qu’il envisageait d’introduire des réformes dans la loi électorale avant toute élection.
Il a souligné la nécessité de réformer la loi électorale pour mettre fin aux « pratiques de la classe politique », selon ses propres termes.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img