UE -communiqué relatif à l’inauguration des premières réalisations du programme SECURALIM

MADAR/Nouakchott/Le 13-11-2023

Dans le cadre d’une visite dans la région du Trarza, le Chef de Coopération de l’Union européenne en République Islamique de Mauritanie M. Jean-Marc Dewerpe a procédé lundi 13 novembre 2023 à la cérémonie officielle d’inauguration des premières réalisations du programme SECURALIM – « Vers la souveraineté alimentaire!

Renforcement de la production alimentaire et de la résilience des systèmes alimentaires durables », en compagnie du chargé de mission du Ministre de l’agriculture, M. Mohamed Nemine, du Wali du Trarza, M. Mohamed Ould Ahmed Maouloud, et du directeur pays de Enabel, M. Mathias Lardinois. Ces premières réalisations interviennent quelques mois seulement après le lancement officiel de SECURALIM en présence de S.E. le Ministre de l’Agriculture en mars 2023.

Le Chef de Coopération de l’Union européenne, accompagné du chargé de mission du Ministère de l’agriculture, a rappelé l’importance de ce programme qui a été officiellement lancé le 14 mars 2023 pour contribuer de manière durable à l’amélioration de la production alimentaire et de la résilience des systèmes alimentaires en Mauritanie, dans un contexte de forte inflation impactant directement les prix des denrées alimentaires.

M. Dewerpe a souligné que « ces toutes premières réalisations de SECURALIM confirment l’engagement de l’Union européenne à apporter une contribution rapide et importante pour soutenir la structuration du secteur agricole dans le but de renforcer sa résilience face aux aléas climatiques et des marchés internationaux, et soutenir la souveraineté alimentaire de la Mauritanie.

Le but du SECURALIM est aussi d’aider la Mauritanie à faire face aux conséquences directes de la guerre en Ukraine, qui impactent les populations partout en Afrique ».

Pour sa part, le chargé de mission a remercié au nom du Ministre l’Union européenne pour son appui au secteur agricole. Il a noté que les réalisations du programme SECURALIM au niveau de l’irrigué et du pluvial en plus du renforcement des capacités de l’ISPM concrétisent cet appui. Il a souligné que les efforts engagés au titre du SECURALIM pour relancer la filière semencière sont d’une grande importance dans la stratégie du secteur.

Enfin, il a conclu en rappelant que les services du Ministère sont engagés pour que ce partenariat avec l’Union européenne soit un exemple de réussite dans le secteur agricole.

Moins de neuf mois après son lancement, les premières réalisations du programme SECURALIM se multiplient dans le Hod el Gharbi, Hod el Chargui et le Guidimakha, poursuivant l’objectif d’accroitre la résilience et la production agricole.

Ainsi, deux barrages de retenue d’eau de surface ont été réhabilité pour la valorisation de plus de 800Ha destinés à la cultivation de cultures de décrue et trois systèmes d’irrigation ont été installé permettant la valorisation de 35 Ha.

Dans le Trarza, les efforts se sont concentrés sur le renforcement de la filière semencière nationale, essentielle pour fournir aux agriculteurs mauritaniens du matériel génétique de qualité et en mesure de leur assurer de meilleurs rendements et des performances accrues.

Dans ce cadre, la délégation officielle a pu inaugurer ce jour un magasin de stockage d’une capacité de 100 T réhabilité par le programme, et procéder au lancement officiel de la campagne d’appui à la filière semencière.

Les officiels se sont félicités des résultats atteints à ce jour, et notamment de la subvention de 100T de semence de base de riz pour la multiplication, de la distribution de 60T de semences améliorées pour la production de riz de qualité dès l’hivernage 2023 et de la signature d’un accord de partenariat tripartite entre le Ministère de l’Agriculture, l’Interprofession Semences et Plants de Mauritanie et ENABEL avec le Ministère de l’agriculture et ENABEL qui servira de cadre à l’appui du programme SECURALIM à la filière semencière.

Contexte Le programme SECURALIM entend contribuer de manière durable à l’amélioration de la production alimentaire et de la résilience des systèmes alimentaires en Mauritanie, en travaillant à la professionnalisation de la gestion des exploitations agropastorales et en augmentant leur performance économique, de façon à pérenniser l’approvisionnement des centres urbains en produits alimentaires accessibles et de qualité.

De manière spécifique, il s’attache à sécuriser les droits fonciers des exploitations agropastorales professionnelles de manière à garantir les investissements, à réhabiliter et/ou réaliser des aménagements et infrastructures hydroagricoles en accompagnant leur gestion efficace, à proposer des services de proximité aux exploitations agropastorales professionnelles afin d’assurer leur viabilité économique et leur durabilité environnementale et de structurer les acteurs des filières agroalimentaires en direction des marchés.

Le programme SECURALIM est doté d’un financement de MRU 460 millions (EUR 12 millions) et mis en œuvre par Enabel, l’agence de coopération belge, pour une durée de 48 mois dans les régions du Hodh El Chargui, du Hodh El Gharbi, de l’Assaba, du Guidimaka et le long du fleuve Sénégal.

L’appui déployé bénéficie tant aux professionnels de l’agroalimentaires tels que les producteurs agricoles, les éleveurs et leurs organisations respectives, les transformateurs, les commerçants, les fournisseurs d’intrant, qu’aux PME, aux collectivité et aux populations locales.

L’Interprofessionnelle des Semences et Plants de Mauritanie (ISPM) est la faitière des organisations et opérateurs semenciers de Mauritanie.

Identifiée comme acteur clé de l’amélioration de la production et de la productivité grâce à son rôle de facilitateur pour un accès durable des exploitations à des semences de qualité, l’ISPM bénéficiera de différentes actions de soutien et de renforcement par SECURALIM afin d’assurer son autonomisation.

Contact :
Délégation de l’Union européenne en Mauritanie

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img