Un Rapport fait état de la faiblesse du potentiel d’énergies renouvelables exploité en Mauritanie

MADAR/Nouakchott/Le 05-12-2023

Selon un Rapport récent concernant les pays d’Afrique de l’Ouest, le potentiel d’énergies renouvelables exploité en Mauritanie ne dépasse pas 122 MW mégawatts (MW).

Le rapport conjoint d’Abu Dhabi Future Energy Company (Masdar) et de PWC indique que les capacités en matière d’énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest sont encore faibles par rapport à l’ampleur du déficit d’accès à l’électricité de la population de la région.

Selon le rapport, le potentiel d’énergies renouvelables inexploité dans les pays d’Afrique de l’Ouest à environ 2,22 térawatts, dont 1 956 gigawatts (GW) d’énergie solaire, suivi de l’énergie éolienne avec des capacités inexploitées de 106 GW, puis de l’énergie hydroélectrique avec 162 GW.

Le volume d’énergie renouvelable actuellement exploitée en Afrique de l’Ouest est de 7 GW, dont la majeure partie provient de l’énergie hydroélectrique (31%), tandis que l’énergie éolienne et solaire contribue à moins de 2%, selon le rapport.

Le Nigeria possède le plus grand potentiel exploité d’énergies renouvelables, avec une capacité de 2.2 GW, suivi du Ghana avec 1.69 GW, puis de la Guinée équatoriale avec 928 MW, de la Côte d’Ivoire avec 887 GW et du Sénégal avec 421 GW.

Le volume des énergies renouvelables au Mali ne dépasse pas 422 MW. Il est de 124 GW au Togo. La Mauritanie arrive en 8e position avec seulement 122 MW, suivie de la Sierra Leone (99 MW), du Libéria (96 MW), du Burkina Faso (92 MW) et le Niger (27 MW).

En revanche, les énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest semblent quasi-inexistantes dans certains pays, comme la Guinée-Bissau, dont la capacité actuelle ne dépasse pas 1 MW, et celle du Bénin ne dépasse pas 3 MW, soit un peu moins qu’en Gambie, dont la capacité n’est que de 4 MW.Pourtant la Mauritanie, en coopération avec les pays de l’Organisation d’Investissement du Fleuve Sénégal, exploite actuellement deux barrages pour produire de l’énergie hydroélectrique d’une capacité supérieure à 300 mégawatts, répartis entre les pays de l’organisation.

Elle travaille également au développement de plusieurs autres barrages afin de doubler leurs capacités de production dans les années à venir.

L’énergie solaire et éolienne est disponible dans toute la Mauritanie et est estimée à plus de 4 200 gigawatts, dont 500 gigawatts utilisables.

La nature de la situation géographique, avec un littoral de plus de 700 km sur l’Océan Atlantique et la proximité des marchés européens et américains, avec la présence d’un marché minier local font de la Mauritanie un pays promis à un bel avenir dans le domaine des énergies renouvelables.

Donc le pays a un énorme potentiel d’énergie renouvelable, à un coût compétitif.

Des Projets d’hydrogène vert sont aussi en cours et notamment le projet de sécurité CWP, qui est un projet qui nvestit 40 milliards de dollars américains, afin d’obtenir 30 GW (18 GW éoliens et 12 GW solaires), 1,7 millions de tonnes par an d’hydrogène, 10 millions de tonnes par an d’ammoniac, Plus de 50 millions de tonnes d’eau par an.Il y a aussi le Projet « Noor » de Chariot Company  qui investit 12 milliards de dollars américains, afin d’obtenir 10 gigawatts, provenant de l’énergie éolienne et solaire, 600 000 tonnes par an d’hydrogène et 3 millions de tonnes par an d’ammoniac.

 

 

 

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img