Un Pacte Républicain dans l’intérêt du peuple mauritanien

Lorsque l’essentiel est en jeu, les considérations subjectives et d’ordre personnelles ne doivent prendre le dessus de cette réalité.

Nous vivons dans un pays gangrené par de graves difficultés internes et multidimensionnelles, que personne n’ignore. Nous vivons en même temps dans une sous-région déstabilisée et soumise à de multiples menaces implosion et d’explosion, et pour s’en convaincre de cette réalité cruelle il suffit de bien s’informer de l’état de dégradation continue de la sécurité à nos frontières.

Dans une telle situation et une telle conjoncture sous-régionale et nationale, le devoir et la responsabilité qui incombent aux partis politiques et les organisations patriotiques sont : de mettre en sourdine des intérêts partisans et des considérations d’ordre personnelles ou au moins de les léguer au second plan et de s’engager dans la recherche des voies qui pourraient mener vers un rassemblement de toutes forces patriotes de la vie nationale ( les partis politiques et la société civile ) pour sauver l’essentiel.

L’une des voies principales et essentielles dans le cas de notre pays est la recherche de l’unité de la nation face aux dangers. C’est bien l’esprit de l’appel lancé en décembre 2022 des partis politiques l’UFP et RFD.

Suite à l’échec du dialogue national à cause d’une partie de ceux s’insurgent aujourd’hui contre ce pacte, les déceptions et l’impasse qu’il a engendré dans le pays et dans un climat social dégradé, alors la prise d’une nouvelle initiative s’est imposée à ces deux partis patriotes , UFP et RFD.

Après une analyse objective et approfondie de l’état de notre pays et de son environnement immédiat , les deux partis en sont arrivés à la conclusion : que des menaces sérieuses et des dangers éminents sont à la porte notre pays et à l’intérieur et qu’il faut réagir. Pour ce faire, une initiative de rassemblement de toutes les forces patriotes est plus que nécessaire et s’impose face aux dangers.

L’objectif de cet appel était donc d’amener toute la classe politique à prendre conscience de la gravité des dangers, et de mettre de côté tout ce qui peut les diviser, et se retrouver autour de l’essentiel, pour conjurer le chaos qui se dessine à l’horizon.

Donc l’essence même de cet appel est d’être inclusif.

Malheureusement, malgré les contacts qui ont suivi l’appel en particulier en direction de l’ensemble des partis de l’opposition, ces derniers n’ont pas manifesté un intérêt particulier.

Comme l’appel n’était pas restrictif, il s’adressait à l’ensemble du pays en particulier sa classe politique, mais également au pouvoir qui est une partie prenante importante.

C’est dans ce cadre, le président de la république Mohamed Ghazouani a reçu en audience Ahmed O Dadda le président du RFD et le président de l’UFP Mohamed O Maouloud. Qui lui ont soumis l’appel et les objectifs celui-ci. Le président de la république a accueilli très favorablement l’appel et il a montré tout l’intérêt qu’il accorde à cette initiative et par suite son parti, le parti Insaf s’est montré également favorable et disponible.

C’est ainsi que les discussions ont été entamées entre les parties intéressées par l’appel autour des points qui sont aujourd’hui connus de tous.

De l’appel à tout le processus qui a conduit à ce Pacte Républicain aujourd’hui, aucun parti politique n’a été exclus, ceux n’ont pas participé ce sont exclus eux même et en réalité rien ne peut être reproché aux responsables de cette initiative sur ce plan et honnêtement rien, si on est de bonne foi.

D’ailleurs, on remarquera bien, toujours dans le soucis de rendre inclusif cet accord ce qui avait bien été son objectif et recherché dès le départ et au cours de toutes les démarches effectuées, l’inclusivité continue d’être recherchée, c’est pour cette raison, la porte reste ouverte à tous y compris avec d’éventuels amendements.

Marega Baba Assa.

LES PLUS LUS

- Contenu sponsorisé -spot_img